A A A A A
Bible Book List

Job 38 Louis Segond (LSG)

38 L'Éternel répondit à Job du milieu de la tempête et dit:

Qui est celui qui obscurcit mes desseins Par des discours sans intelligence?

Ceins tes reins comme un vaillant homme; Je t'interrogerai, et tu m'instruiras.

Où étais-tu quand je fondais la terre? Dis-le, si tu as de l'intelligence.

Qui en a fixé les dimensions, le sais-tu? Ou qui a étendu sur elle le cordeau?

Sur quoi ses bases sont-elles appuyées? Ou qui en a posé la pierre angulaire,

Alors que les étoiles du matin éclataient en chants d'allégresse, Et que tous les fils de Dieu poussaient des cris de joie?

Qui a fermé la mer avec des portes, Quand elle s'élança du sein maternel;

Quand je fis de la nuée son vêtement, Et de l'obscurité ses langes;

10 Quand je lui imposai ma loi, Et que je lui mis des barrières et des portes;

11 Quand je dis: Tu viendras jusqu'ici, tu n'iras pas au delà; Ici s'arrêtera l'orgueil de tes flots?

12 Depuis que tu existes, as-tu commandé au matin? As-tu montré sa place à l'aurore,

13 Pour qu'elle saisisse les extrémités de la terre, Et que les méchants en soient secoués;

14 Pour que la terre se transforme comme l'argile qui reçoit une empreinte, Et qu'elle soit parée comme d'un vêtement;

15 Pour que les méchants soient privés de leur lumière, Et que le bras qui se lève soit brisé?

16 As-tu pénétré jusqu'aux sources de la mer? T'es-tu promené dans les profondeurs de l'abîme?

17 Les portes de la mort t'ont-elles été ouvertes? As-tu vu les portes de l'ombre de la mort?

18 As-tu embrassé du regard l'étendue de la terre? Parle, si tu sais toutes ces choses.

19 Où est le chemin qui conduit au séjour de la lumière? Et les ténèbres, où ont-elles leur demeure?

20 Peux-tu les saisir à leur limite, Et connaître les sentiers de leur habitation?

21 Tu le sais, car alors tu étais né, Et le nombre de tes jours est grand!

22 Es-tu parvenu jusqu'aux amas de neige? As-tu vu les dépôts de grêle,

23 Que je tiens en réserve pour les temps de détresse, Pour les jours de guerre et de bataille?

24 Par quel chemin la lumière se divise-t-elle, Et le vent d'orient se répand-il sur la terre?

25 Qui a ouvert un passage à la pluie, Et tracé la route de l'éclair et du tonnerre,

26 Pour que la pluie tombe sur une terre sans habitants, Sur un désert où il n'y a point d'hommes;

27 Pour qu'elle abreuve les lieux solitaires et arides, Et qu'elle fasse germer et sortir l'herbe?

28 La pluie a-t-elle un père? Qui fait naître les gouttes de la rosée?

29 Du sein de qui sort la glace, Et qui enfante le frimas du ciel,

30 Pour que les eaux se cachent comme une pierre, Et que la surface de l'abîme soit enchaînée?

31 Noues-tu les liens des Pléiades, Ou détaches-tu les cordages de l'Orion?

32 Fais-tu paraître en leur temps les signes du zodiaque, Et conduis-tu la Grande Ourse avec ses petits?

33 Connais-tu les lois du ciel? Règles-tu son pouvoir sur la terre?

34 Élèves-tu la voix jusqu'aux nuées, Pour appeler à toi des torrents d'eaux?

35 Lances-tu les éclairs? Partent-ils? Te disent-ils: Nous voici?

36 Qui a mis la sagesse dans le coeur, Ou qui a donné l'intelligence à l'esprit?

37 Qui peut avec sagesse compter les nuages, Et verser les outres des cieux,

38 Pour que la poussière se mette à ruisseler, Et que les mottes de terre se collent ensemble?

39 (39:1) Chasses-tu la proie pour la lionne, Et apaises-tu la faim des lionceaux,

40 (39:2) Quand ils sont couchés dans leur tanière, Quand ils sont en embuscade dans leur repaire?

41 (39:3) Qui prépare au corbeau sa pâture, Quand ses petits crient vers Dieu, Quand ils sont errants et affamés?

Job 38 Segond 21 (SG21)

Intervention de Dieu 38.1–42.17

Description des œuvres divines

38 L'Eternel répondit à Job du milieu de la tempête. Il dit:

«Qui est celui qui obscurcit mes plans

par des discours dépourvus de savoir?

Mets donc une ceinture autour de ta taille comme un vaillant homme!

Je t'interrogerai et tu me renseigneras.

»Où étais-tu quand j’ai fondé la terre?

Déclare-le, puisque tu es si intelligent!

Qui a fixé ses dimensions? Tu le sais, n’est-ce pas?

Ou qui a déplié le ruban à mesurer sur elle?

Sur quoi ses bases reposent-elles?

Ou qui en a posé la pierre angulaire

alors que les étoiles du matin éclataient ensemble en chants d'allégresse

et que tous les fils de Dieu poussaient des cris de joie?

»Qui a bloqué la mer avec des portes

quand, dans son jaillissement, elle est sortie du ventre maternel,

quand j’ai fait des nuages son habit

et de l'obscurité ses langes,

10 quand je lui ai fixé des limites

et imposé verrou et portes,

11 quand j’ai dit: ‘Tu pourras venir jusqu'ici, tu n'iras pas plus loin.

Ici s'arrêtera l'orgueil de tes vagues’?

12 »Depuis que tu existes, as-tu donné des ordres au matin?

As-tu montré sa place à l'aurore

13 pour qu’elle attrape les bords de la terre

et que les méchants en tombent?

14 Tout se transforme alors, comme l'argile qui reçoit une empreinte,

et l’ensemble se présente comme paré d’un habit.

15 Quant aux méchants, ils sont privés de leur lumière,

et le bras prêt à agir est brisé.

16 »As-tu pénétré jusqu'aux sources de la mer?

T'es-tu promené dans les profondeurs du gouffre?

17 Les portes de la mort t’ont-elles été dévoilées?

As-tu vu les portes de l'ombre de la mort?

18 As-tu perçu toute la largeur de la terre?

Déclare-le, si tu sais tout cela!

19 »Où est donc le chemin qui conduit à l’habitation de la lumière?

Et les ténèbres, où ont-elles leur domicile

20 pour que tu puisses les conduire vers leur territoire

et discerner les sentiers qui mènent chez elles?

21 Tu le sais, puisque tu étais déjà né

et que le nombre de tes jours est si grand!

22 »Es-tu parvenu jusqu'aux réserves de neige?

As-tu vu les dépôts de grêle

23 que je tiens en réserve pour les moments de détresse,

pour les jours de guerre et de bataille?

24 Par quel chemin la lumière se divise-t-elle

et le vent d'est déferle-t-il sur la terre?

25 Qui a ouvert un passage pour les averses,

un chemin pour l'éclair et le tonnerre,

26 pour que la pluie tombe sur une terre sans habitants,

sur un désert où il n'y a pas d'êtres humains,

27 pour qu'elle rassasie les endroits solitaires et arides

et fasse pousser et sortir l'herbe?

28 »La pluie a-t-elle un père?

Qui donc fait naître les gouttes de rosée?

29 De quel ventre est sortie la glace

et qui a donné naissance au givre,

30 pour que l’eau se déguise en pierre

et que la surface du gouffre reste figée?

31 »Peux-tu serrer les liens des Pléiades

ou détacher les cordages d’Orion?

32 Fais-tu paraître au moment voulu les constellations du zodiaque

et conduis-tu la Grande Ourse avec ses petits?

33 Connais-tu les règles du ciel?

Peux-tu instaurer l’autorité de Dieu sur la terre?

34 Peux-tu élever ta voix jusqu'aux nuages

pour que des torrents d'eau te couvrent?

35 As-tu lancé des éclairs? Sont-ils partis?

Te disent-ils: ‘Nous voici’?

36 »Qui a mis la sagesse au fond du cœur

ou donné l'intelligence à l'esprit?

37 Qui a la sagesse nécessaire pour compter les nuages?

Qui peut faire pencher les cruches du ciel

38 pour provoquer des coulées de boue

et coller ensemble les mottes de terre?

Les soins divins pour les animaux

39 »Chasses-tu la proie pour la lionne

et satisfais-tu l’appétit des lionceaux

40 quand ils sont couchés dans leur tanière,

quand ils sont aux aguets dans leur repaire?

41 Qui prépare au corbeau sa nourriture

quand ses petits crient vers Dieu

et vacillent, affamés?

Segond 21 (SG21)

Version Segond 21 Copyright © 2007 Société Biblique de Genève by Société Biblique de Genève

Job 38 La Bible du Semeur (BDS)

Premier discours de Dieu

Dieu évoque son œuvre de création et sa providence

38 Alors, du sein de la tempête, l’Eternel répondit à Job :

Qui donc obscurcit mes desseins
par des discours sans connaissance ?
Mets ta ceinture, comme un brave :
je vais te poser des questions |et tu m’enseigneras[a].

Où étais-tu quand je posai |les fondations du monde[b] ?
Déclare-le, |puisque ta science est si profonde !
Qui en a fixé les mesures, |le sais-tu donc ?
Qui a tendu sur lui |le cordeau d’arpenteur ?
Dans quoi les socles |de ses colonnes |s’enfoncent-ils ?
Qui en posa |la pierre principale d’angle,
quand les étoiles du matin[c] |éclataient, unanimes, |dans des chants d’allégresse,
et que tous les anges de Dieu[d] |poussaient des cris de joie ?

Qui enferma la mer |par une porte à deux battants
lorsqu’elle jaillit du sein maternel ?
lorsque je fis, de la nuée, |son vêtement,
et de l’obscurité ses langes,
10 quand je lui imposai ma loi,
quand je plaçai verrous et portes
11 en lui disant : |« C’est jusqu’ici que tu iras, |et pas plus loin,
ici s’arrêteront |tes flots impétueux » ?

12 As-tu, un seul jour de ta vie, |commandé au matin
et assigné sa place à l’aube
13 pour qu’elle se saisisse |des extrémités de la terre
et qu’elle en secoue les méchants[e] ?
14 Alors, la terre est transformée |comme l’argile sous l’empreinte[f],
et toutes choses sont parées |comme d’un vêtement.
15 Mais les méchants |se voient privés de leur lumière
et le bras levé est brisé.

16 Es-tu parvenu jusqu’aux sources |qui font jaillir les mers ?
Ou t’es-tu promené |dans les profondeurs de l’abîme ?
17 Les portes de la mort |ont-elles paru devant toi ?
As-tu vu les accès |du royaume des épaisses ténèbres ?
18 As-tu embrassé du regard |l’étendue de la terre ?
Dis-le, si tu sais tout cela.

19 De quel côté est le chemin |vers le séjour de la lumière,
et les ténèbres, |où donc ont-elles leur demeure,
20 pour que tu puisses les saisir |là où elles se séparent[g]
et bien comprendre les sentiers |de leur habitation ?
21 Tu dois connaître tout cela, |puisque tu étais déjà né,
et que tes jours sont si nombreux !

22 As-tu visité les greniers |qui recèlent la neige,
et les dépôts de grêle, |les as-tu vus ?
23 Je les tiens en réserve |pour les temps de détresse,
les jours de lutte et de combat[h].

24 Par quelle voie |se répand la lumière ?
Par où le vent d’orient |envahit-il la terre ?
25 Qui ouvre le passage |pour les torrents de pluie ?
Qui a frayé la voie |aux éclairs de l’orage |tonitruant,
26 faisant tomber la pluie |sur une terre inhabitée,
sur un désert inoccupé,
27 pour arroser les solitudes |et les régions arides,
et pour y faire germer l’herbe ?
28 La pluie a-t-elle un père ?
Et qui donc a fait naître |les gouttes de rosée ?
29 De quel sein sort la glace,
qui a donné naissance |au blanc frimas du ciel,
30 lorsque les eaux durcissent |pour devenir comme la pierre
et que se fige |la surface des lacs profonds ?

31 Peux-tu nouer |les cordes des Pléiades
ou desserrer |les cordages d’Orion[i] ?
32 Fais-tu paraître |les constellations en leur temps ?
Conduis-tu la Grande Ourse |et ses étoiles secondaires ?
33 Sais-tu par quelles lois |le ciel est gouverné ?
Est-ce toi qui imposes |son pouvoir sur la terre ?
34 Te suffit-il |de parler aux nuages
pour que des trombes d’eau |se déversent sur toi ?
35 Les éclairs partent-ils |à ton commandement
te disant : « Nous voici » ?
36 Qui a implanté la sagesse |au cœur de l’homme
et le discernement |en son esprit[j] ?
37 Qui a la compétence |pour compter les nuages
et qui peut incliner |les amphores du ciel
38 pour agréger |en glèbe la poussière,
et pour coller |les mottes de la terre ?

Dieu évoque le règne animal

39 Peux-tu chasser la proie |pour la lionne ?
Apaises-tu la faim |des lionceaux
40 quand ils sont tous tapis |au fond de leurs tanières,
quand ils sont à l’affût |dans les taillis épais ?
41 Qui donc prépare |au corbeau sa pâture
quand ses oisillons crient vers Dieu,
et sont errants, sans nourriture ?

Footnotes:

  1. 38.3 Voir 42.3-4.
  2. 38.4 Dans les v. 4-6, l’auteur parle de la terre comme d’un édifice.
  3. 38.7 Expression qui peut être prise dans son sens propre (comme dans Ps 148.3) ou dans un sens figuré (comme dans Es 14.12) comme désignant les anges dont parle la fin du verset. C’est le matin de la création qu’acclament les premières créatures.
  4. 38.7 Appelés ici fils de Dieu (voir notes 1.6 ; 2.1 et Ps 29.1).
  5. 38.13 La terre est comparée au tapis que l’on secoue le matin hors de la tente pour en chasser la poussière.
  6. 38.14 L’argile servait de cire, on y imprimait son sceau, lui donnant du relief. La lumière a le même effet sur le paysage.
  7. 38.20 C’est-à-dire à la limite du jour et de la nuit.
  8. 38.23 Voir Jos 10.11 ; Ps 18.13-14 ; Es 28.17 ; 30.30.
  9. 38.31 Voir 9.9.
  10. 38.36 La traduction des deux mots cœur et esprit est incertaine. Certains pensent qu’ils désignent l’ibis et le coq, le premier oiseau annonçant la venue du printemps, le second celle de l’aurore.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

Viewing of
Cross references
Footnotes