A A A A A
Bible Book List

Juges 17-21 Segond 21 (SG21)

La déchéance morale d’Israël 17.1–21.25

Instauration d’un culte idolâtrique

17 Il y avait un homme de la région montagneuse d'Ephraïm, appelé Mica, qui dit à sa mère: «Les 1100 pièces d'argent qu'on t'a prises et pour lesquelles tu as proféré des malédictions même à mes oreilles, eh bien, cet argent est entre mes mains, c'est moi qui l'avais pris.» Sa mère dit: «Que mon fils soit béni de l'Eternel!» Il rendit à sa mère les 1100 pièces d'argent et sa mère dit: «Je consacre de ma main cet argent à l'Eternel, afin d'en faire pour mon fils une sculpture sacrée et une idole en métal fondu. C'est ainsi que je te le rendrai.» Il rendit donc l'argent à sa mère. Elle prit 200 pièces d'argent et les donna au fondeur, qui en fit une sculpture sacrée et une idole en métal fondu. On les plaça dans la maison de Mica. Ce Mica eut ainsi un lieu de culte. Il fit un éphod[a] et des théraphim[b], et il établit pour lui l'un de ses fils dans la fonction de prêtre.

A cette époque-là, il n'y avait pas de roi en Israël. Chacun faisait ce qui lui semblait bon.

Il y avait aussi un jeune homme de Bethléhem de Juda, ville du clan de Juda. Il était lévite et il habitait là en étranger. Cet homme partit de la ville de Bethléhem en Juda pour chercher un lieu de résidence qui lui convienne. En cours de route, il arriva à la maison de Mica dans la région montagneuse d'Ephraïm. Mica lui demanda: «D'où viens-tu?» Il lui répondit: «Je suis lévite, de Bethléhem en Juda, et je voyage pour chercher un lieu de résidence qui me convienne.» 10 Mica lui proposa: «Reste avec moi. Tu me serviras de père et de prêtre, et je te donnerai 10 pièces d'argent par an, les vêtements dont tu auras besoin ainsi que de la nourriture.» Le Lévite entra chez Mica. 11 Il se décida ainsi à rester chez cet homme, qui le considéra comme un de ses fils. 12 Mica établit le Lévite dans ses fonctions, et ce jeune homme lui servit de prêtre et resta chez lui. 13 Mica dit alors: «Maintenant, je sais que l'Eternel me fera du bien, puisque j'ai ce Lévite pour prêtre.»

18 A cette époque-là, il n'y avait pas de roi en Israël. La tribu des Danites cherchait un territoire où s’installer, car jusque-là elle n’avait pas reçu d'héritage au milieu des tribus d'Israël. Les Danites choisirent parmi eux, dans leurs clans, cinq hommes vaillants, qu'ils envoyèrent de Tsorea et d'Eshthaol pour explorer et examiner le pays. Ils leur dirent: «Allez examiner le pays.» Ces hommes arrivèrent jusque vers la maison de Mica, dans la région montagneuse d'Ephraïm, et ils y passèrent la nuit. Une fois près de la maison de Mica, ils reconnurent la voix du jeune Lévite, s'approchèrent et lui dirent: «Qui t'a amené ici? Que fais-tu dans cet endroit? Qu’est-ce qui te retient ici?» Il leur répondit: «Mica fait pour moi différentes choses. Il me donne un salaire et je lui sers de prêtre.» Les hommes lui dirent: «Consulte Dieu, afin que nous sachions si notre voyage aura du succès.» Le prêtre leur répondit: «Allez en paix. Le voyage que vous faites se déroule sous le regard de l'Eternel.»

Les cinq hommes partirent et arrivèrent à Laïs. Ils virent le peuple qui s’y trouvait: il vivait en sécurité, à la manière des Sidoniens, tranquille et confiant. Il n'y avait dans le pays personne qui provoque la moindre humiliation ou exerce une domination. Ils étaient loin des Sidoniens et ils n'avaient pas de relations avec les autres.

Ils revinrent auprès de leurs frères, à Tsorea et Eshthaol, et ceux-ci leur demandèrent: «Quelles nouvelles rapportez-vous?» «Allons-y, répondirent-ils, montons contre ces gens, car nous avons vu le pays et il est très bon. Comment! Vous restez sans rien faire! Ne faites pas preuve de paresse pour vous mettre en marche afin d’aller prendre possession de ce pays. 10 Quand vous y entrerez, vous arriverez vers un peuple qui vit sans inquiétude. Le pays est vaste et Dieu l'a livré entre vos mains. C'est un endroit où rien ne manque de tout ce qui est sur la terre.»

11 Il y eut 600 hommes du clan de Dan qui partirent de Tsorea et d'Eshthaol, munis de leurs armes de guerre. 12 Ils montèrent et campèrent à Kirjath-Jearim en Juda. C'est pourquoi cet endroit, qui se trouve derrière Kirjath-Jearim, a été appelé jusqu'à aujourd’hui Machané-Dan[c]. 13 De là ils passèrent dans la région montagneuse d'Ephraïm et ils arrivèrent à la maison de Mica.

14 Alors les cinq hommes qui étaient allés explorer le pays de Laïs prirent la parole et dirent à leurs frères: «Savez-vous qu'il y a dans ces maisons-là un éphod, des théraphim, une sculpture sacrée et une idole en métal fondu? Voyez maintenant ce que vous avez à faire.» 15 Ils s'approchèrent de là, entrèrent dans la maison du jeune Lévite, dans la maison de Mica, et lui demandèrent comment il se portait. 16 Les 600 Danites, munis de leurs armes de guerre, se tenaient à l'entrée de la porte. 17 Les cinq hommes qui étaient allés explorer le pays montèrent à l’intérieur de la maison. Ils prirent la sculpture sacrée, l'éphod, les théraphim et l'image en métal fondu pendant que le prêtre se trouvait à l'entrée de la porte avec les 600 hommes munis de leurs armes de guerre. 18 Lorsqu'ils furent entrés dans la maison de Mica et qu'ils eurent pris la sculpture sacrée, l'éphod, les théraphim et l'image en métal fondu, le prêtre leur dit: «Que faites-vous?» 19 Ils lui répondirent: «Tais-toi, mets ta main sur ta bouche et viens avec nous. Tu nous serviras de père et de prêtre. Vaut-il mieux que tu serves de prêtre à la famille d'un seul homme ou à toute une tribu et tout un clan en Israël?» 20 Le prêtre en fut tout réjoui dans son cœur. Il prit l'éphod, les théraphim et la sculpture sacrée et se joignit à la troupe.

21 Ils se remirent en route et partirent en plaçant devant eux les enfants, le bétail et les bagages. 22 Les Danites étaient déjà loin de la maison de Mica lorsque les occupants des maisons voisines de celle de Mica se rassemblèrent et se lancèrent à leur poursuite. 23 Ils appelèrent les Danites, qui se retournèrent et dirent à Mica: «Qu'as-tu et que signifie ce rassemblement?» 24 Il répondit: «Mes dieux que j'avais fabriqués, vous les avez enlevés avec le prêtre et vous êtes partis. Que me reste-t-il? Comment donc pouvez-vous me dire: ‘Qu'as-tu?’» 25 Les Danites lui dirent: «Ne dis plus un mot, sinon ce sont des hommes furieux qui se jetteront sur vous, et tu provoqueras ta perte ainsi que celle de ta maison.» 26 Puis les Danites continuèrent leur route. Voyant qu'ils étaient plus forts que lui, Mica repartit et retourna chez lui.

27 Les Danites enlevèrent ainsi ce qu'avait fabriqué Mica et emmenèrent le prêtre qui était à son service. Puis ils surprirent Laïs, un peuple tranquille et sans inquiétude. Ils le passèrent au fil de l'épée et brûlèrent la ville. 28 Personne ne la délivra, car elle était située loin de Sidon et ses habitants n'avaient pas de relations avec les autres. Elle se trouvait dans la vallée qui s'étend en direction de Beth-Rehob. Les Danites reconstruisirent la ville et y habitèrent. 29 Ils l'appelèrent Dan, d'après le nom de leur ancêtre, qui était un fils d’Israël. Cependant, la ville s'appelait auparavant Laïs. 30 Ils dressèrent la sculpture sacrée pour leur usage propre et Jonathan, fils de Guershom et petit-fils de Moïse, ainsi que ses descendants, officièrent comme prêtres pour la tribu des Danites jusqu'à l'époque de la déportation des habitants du pays. 31 Ils érigèrent pour leur usage propre la sculpture sacrée qu'avait fabriquée Mica pendant toute la période où la maison de Dieu[d] fut à Silo.

Viol et guerre fratricide

19 A l’époque où il n'y avait pas de roi en Israël, un Lévite qui résidait à l'extrémité de la région montagneuse d'Ephraïm prit pour concubine une femme de Bethléhem en Juda. Sa concubine lui fut infidèle et le quitta pour retourner chez son père à Bethléhem en Juda, où elle resta durant 4 mois. Son mari se leva et alla la trouver pour parler à son cœur et la ramener. Il avait avec lui son serviteur et deux ânes. Elle le fit entrer chez son père. Quand le père de la jeune femme le vit, il l’accueillit avec joie. Son beau-père, le père de la jeune femme, le retint 3 jours chez lui. Ils mangèrent et burent, et ils passèrent la nuit là.

Le quatrième jour, ils se levèrent de bon matin. Le Lévite se préparait à partir, mais le père de la jeune femme dit à son gendre: «Mange un morceau de pain pour prendre des forces. Vous partirez ensuite.» Ils s'assirent donc et ils mangèrent et burent tous deux ensemble. Puis le père de la jeune femme dit au mari: «Décide-toi donc à passer la nuit ici et que ton cœur se réjouisse.» Le mari se préparait à partir, mais, sur l’insistance de son beau-père, il passa encore la nuit là.

Le cinquième jour, il se leva de bon matin pour partir. Alors le père de la jeune femme dit: «Prends donc des forces et restez jusqu'au soir.» Et ils mangèrent tous les deux. Le mari se préparait à partir avec sa concubine et son serviteur, mais son beau-père, le père de la jeune femme, lui dit: «Voici que le jour baisse, il se fait tard. Passez donc la nuit ici. C’est déjà le soir. Passe la nuit ici et que ton cœur se réjouisse. Demain vous vous lèverez de bon matin pour vous mettre en route, et tu retourneras dans ta tente.» 10 Le mari ne voulut pas passer la nuit là. Il se leva donc et partit. Il arriva jusque devant Jébus, c’est-à-dire Jérusalem, avec les deux ânes munis de leur selle et avec sa concubine. 11 Le jour avait beaucoup baissé lorsqu'ils furent près de Jébus. Le serviteur dit alors à son maître: «Allons, dirigeons-nous vers cette ville des Jébusiens pour y passer la nuit.» 12 Son maître lui répondit: «Nous n'entrerons pas dans une ville d'étrangers, où il n'y a pas d'Israélites. Nous irons jusqu'à Guibea.» 13 Il dit encore à son serviteur: «Allons, approchons-nous de Guibea ou Rama et passons la nuit dans l’une de ces localités.»

14 Ils continuèrent à marcher, et le soleil se couchait quand ils furent près de Guibea, ville de la tribu de Benjamin. 15 Ils prirent cette direction pour aller passer la nuit à Guibea. Le Lévite entra et s'arrêta sur la place de la ville. Il n'y eut personne qui l’accueille chez lui pour la nuit. 16 Toutefois, un vieil homme revint le soir de son travail aux champs. Cet homme était originaire de la région montagneuse d'Ephraïm et s’était installé à Guibea, alors que les habitants de l'endroit étaient benjaminites. 17 Levant les yeux, le vieil homme vit le voyageur sur la place de la ville et lui dit: «Où vas-tu et d'où viens-tu?» 18 Le Lévite lui répondit: «Nous allons de Bethléhem en Juda jusqu'à l'extrémité de la région montagneuse d'Ephraïm, d'où je viens. J'étais allé à Bethléhem en Juda et je me rends à la maison de l'Eternel, mais il n'y a personne qui m’accueille chez lui. 19 Nous avons cependant de la paille et du fourrage pour nos ânes. Nous avons aussi du pain et du vin pour moi, pour ta servante et pour le garçon qui accompagne tes serviteurs. Nous ne manquons de rien.» 20 Le vieil homme dit: «Que la paix soit avec toi! Je me charge de tous tes besoins, tu ne passeras pas la nuit sur la place.» 21 Il les fit entrer dans sa maison et donna du fourrage aux ânes. Les voyageurs se lavèrent les pieds, puis ils mangèrent et burent.

22 Pendant qu'ils étaient en train de se réjouir, les hommes de la ville, hommes mauvais, entourèrent la maison, frappèrent à la porte et dirent au vieil homme qui était le maître de maison: «Fais sortir l'homme qui est entré chez toi, pour que nous couchions avec lui.» 23 Le maître de maison se présenta à eux et leur dit: «Non, mes frères, ne faites pas le mal, je vous en prie. Puisque cet homme est entré chez moi, ne commettez pas cet acte odieux. 24 Ecoutez! J'ai une fille vierge et cet homme a une concubine. Je vous les amènerai dehors. Vous les déshonorerez, vous leur ferez ce qu'il vous plaira. Mais ne commettez pas sur cet homme un acte aussi odieux.» 25 Ces hommes ne voulurent pas l'écouter. Alors le Lévite prit sa concubine et la leur amena dehors. Ils eurent des relations avec elle, ils la violèrent toute la nuit jusqu'au matin. Puis, au lever de l'aurore, ils la renvoyèrent.

26 Au petit matin, cette femme alla s’écrouler à l'entrée de la maison de l'homme qui hébergeait son mari, et elle resta là jusqu'à ce qu’il fasse jour. 27 Le matin, son mari se leva, ouvrit la porte de la maison et sortit pour continuer son chemin. Mais voici que la femme, sa concubine, était étendue à l'entrée de la maison, les mains sur le seuil. 28 Il lui dit: «Lève-toi, allons-nous-en.» Elle ne répondit pas. Alors son mari la mit sur son âne et partit pour retourner chez lui.

29 Arrivé chez lui, il prit un couteau, s’empara de sa concubine et la coupa membre par membre en 12 morceaux, qu'il envoya dans tout le territoire d'Israël. 30 Tous ceux qui virent cela dirent: «Jamais rien de pareil n'est arrivé et ne s'est vu depuis que les Israélites sont sortis d'Egypte jusqu'à aujourd’hui. Prenez la chose à cœur, tenez conseil et donnez votre réponse!»

20 Tous les Israélites se mirent en marche, depuis Dan jusqu'à Beer-Shéba et jusqu’au pays de Galaad, et l'assemblée se réunit comme un seul homme devant l'Eternel, à Mitspa. Les chefs de tout le peuple et toutes les tribus d'Israël se présentèrent dans l'assemblée du peuple de Dieu. Il y avait là 400'000 fantassins aptes au combat. Les Benjaminites apprirent que les Israélites étaient montés à Mitspa. Les Israélites dirent: «Parlez! Comment ce crime a-t-il été commis?» Alors le Lévite, le mari de la femme qui avait été tuée, prit la parole et dit: «J'étais arrivé, avec ma concubine, à Guibea en Benjamin, pour y passer la nuit. Les habitants de Guibea se sont soulevés contre moi et ont entouré pendant la nuit la maison où je me trouvais. Ils avaient l'intention de me tuer et ils ont violé ma concubine, si bien qu’elle en est morte. J'ai pris ma concubine et je l'ai coupée en morceaux que j'ai envoyés dans tout le territoire de l'héritage d'Israël, car ils ont commis un crime et un acte odieux en Israël. Vous voici tous, Israélites. Tenez conseil et prenez ici une décision!»

Tout le peuple se leva comme un seul homme en disant: «Aucun de nous ne rejoindra sa tente, personne ne retournera chez lui. Voici maintenant ce que nous ferons à Guibea: nous marcherons contre elle après avoir effectué un tirage au sort. 10 Nous prendrons dans toutes les tribus d'Israël 10 hommes sur 100, 100 sur 1000 et 1000 sur 10'000. Ils iront chercher des vivres pour le peuple afin qu'à leur retour on puisse traiter Guibea en Benjamin comme le mérite l'acte odieux qu'elle a commis en Israël.» 11 Ainsi, tous les hommes d'Israël se rassemblèrent contre cette ville, unis comme un seul homme.

12 Les tribus d'Israël envoyèrent des hommes vers toutes les familles de Benjamin pour dire: «Qu'est-ce donc que ce crime qui s'est commis parmi vous? 13 Livrez-nous maintenant les hommes mauvais qui se trouvent à Guibea, afin que nous les fassions mourir et que nous éliminions le mal du milieu d'Israël.» Mais les Benjaminites ne voulurent pas écouter leurs frères, les Israélites.

14 Les Benjaminites sortirent de leurs villes et se rassemblèrent à Guibea pour combattre les Israélites. 15 On dénombra ce jour-là les Benjaminites sortis des villes: il y avait 26'000 hommes aptes au combat, sans compter les habitants de Guibea, qui formaient 700 hommes d'élite. 16 Parmi toute cette troupe, il y avait 700 hommes d'élite qui étaient gauchers. Tous ceux-là pouvaient, en lançant une pierre avec la fronde, viser un cheveu sans le manquer.

17 On dénombra aussi les hommes d'Israël, à l’exclusion de ceux de Benjamin, et l'on en trouva 400'000 aptes au combat, tous hommes de guerre. 18 Les Israélites se levèrent, montèrent à Béthel et consultèrent Dieu en disant: «Qui de nous montera le premier pour combattre les Benjaminites?» L'Eternel répondit: «C’est Juda qui montera le premier.»

19 Dès le matin, les Israélites se mirent en marche et ils installèrent leur camp près de Guibea. 20 Les hommes d'Israël s'avancèrent pour combattre ceux de Benjamin et ils se rangèrent en ordre de bataille contre eux devant Guibea. 21 Les Benjaminites sortirent de Guibea et ils tuèrent ce jour-là 22'000 Israélites.

22 La troupe des Israélites reprit courage, et ils se rangèrent de nouveau en ordre de bataille à l'endroit où ils s'étaient placés le premier jour. 23 Les Israélites montèrent et pleurèrent devant l'Eternel jusqu'au soir. Ils consultèrent l'Eternel en disant: «Dois-je m'avancer encore pour combattre les descendants de mon frère Benjamin?» L'Eternel répondit: «Montez contre lui.» 24 Les Israélites s'avancèrent contre les Benjaminites, le deuxième jour. 25 Ce jour-là, les Benjaminites sortirent de Guibea à leur rencontre et ils tuèrent encore 18'000 Israélites, tous armés d’épées.

26 Tous les Israélites et tout le peuple montèrent jusqu’à Béthel. Ils pleurèrent et restèrent là devant l'Eternel. Ils jeûnèrent ce jour-là jusqu'au soir et ils offrirent des holocaustes et des sacrifices de communion devant l'Eternel. 27 Les Israélites consultèrent l'Eternel – c'était là que se trouvait alors l'arche de l'alliance de Dieu, 28 et c'était Phinées[e], fils d'Eléazar et petit-fils d'Aaron, qui se tenait à cette époque en présence de Dieu – et ils dirent: «Dois-je marcher encore pour combattre les descendants de mon frère Benjamin ou dois-je m'en abstenir?» L'Eternel répondit: «Montez, car demain je les livrerai entre vos mains.»

29 Alors Israël plaça une embuscade autour de Guibea. 30 Les Israélites montèrent contre les Benjaminites, le troisième jour, et ils se rangèrent en ordre de bataille devant Guibea, comme les autres fois. 31 Les Benjaminites sortirent à la rencontre du peuple et se laissèrent attirer loin de la ville. Ils commencèrent à frapper à mort parmi le peuple comme les autres fois, sur les routes dont l'une monte à Béthel et l'autre à Guibea par la campagne, et ils tuèrent une trentaine d’hommes d'Israël. 32 Les Benjaminites se disaient: «Les voilà battus devant nous comme avant!» Mais les Israélites disaient: «Prenons la fuite, attirons-les loin de la ville dans les chemins.» 33 Tous les hommes d'Israël quittèrent leur position et se regroupèrent à Baal-Thamar. L'embuscade d'Israël s'élança alors de l'endroit où elle se trouvait, c’est-à-dire Maaré-Guibea; 34 10'000 hommes choisis sur l’ensemble d’Israël arrivèrent devant Guibea. Le combat fut acharné et les Benjaminites ne se doutaient pas du désastre qu'ils allaient subir. 35 L'Eternel battit Benjamin devant Israël, et les Israélites tuèrent ce jour-là 25'100 hommes de Benjamin, tous armés d’épées.

36 Les Benjaminites considéraient les hommes d'Israël comme battus, car ces derniers cédaient du terrain devant eux, comptant sur l'embuscade qu'ils avaient placée contre Guibea. 37 Les hommes placés en embuscade fondirent rapidement sur Guibea; ils se déployèrent et frappèrent toute la ville du tranchant de l'épée. 38 Suivant un signal convenu avec les autres Israélites, les hommes de l'embuscade devaient faire monter une épaisse fumée de la ville. 39 Les Israélites firent à ce moment-là volte-face dans la bataille. Les Benjaminites leur avaient tué déjà une trentaine d’hommes et se disaient: «Certainement, les voilà battus devant nous comme lors du premier combat!» 40 Cependant, une épaisse colonne de fumée commençait à s'élever de la ville. Les Benjaminites regardèrent derrière eux et virent que de la ville entière les flammes montaient vers le ciel. 41 Les Israélites avaient fait volte-face et les hommes de Benjamin furent effrayés en voyant le désastre qui allait les atteindre. 42 Ils tournèrent le dos devant les Israélites et s'enfuirent en prenant le chemin du désert. Mais leurs assaillants les talonnèrent et éliminèrent pendant le trajet ceux qui étaient sortis des villes. 43 Ils encerclèrent Benjamin, le poursuivirent et l'écrasèrent dès qu'il voulait se reposer, jusqu'à un endroit situé en face de Guibea, du côté est. 44 Il y eut 18'000 hommes de Benjamin, tous vaillants, qui moururent. 45 Parmi ceux qui tournèrent le dos pour s'enfuir vers le désert au rocher de Rimmon, les Israélites firent 5000 victimes sur les routes. Ils les poursuivirent jusqu'à Guideom et en tuèrent 2000. 46 Le nombre total des Benjaminites qui moururent ce jour-là fut de 25'000 hommes armés d’épées, tous vaillants.

47 Les 600 hommes qui avaient tourné le dos et qui s'étaient enfuis vers le désert au rocher de Rimmon restèrent là pendant 4 mois. 48 Les Israélites revinrent vers les Benjaminites et les frappèrent du tranchant de l'épée, depuis les habitants des villes jusqu'au bétail et jusqu’à tout ce qu’ils rencontrèrent. Ils mirent aussi le feu à toutes les villes existantes.

21 A Mitspa, les hommes d'Israël avaient juré: «Aucun de nous ne donnera sa fille pour femme à un Benjaminite.» Le peuple vint à Béthel, et il y resta devant Dieu jusqu'au soir. Ils se mirent à pleurer abondamment, et ils dirent: «Eternel, Dieu d'Israël, pourquoi cela s’est-il produit en Israël? Pourquoi manque-t-il aujourd'hui une tribu d'Israël?»

Le lendemain, le peuple se leva de bon matin. Ils construisirent là un autel et ils offrirent des holocaustes et des sacrifices de communion. Les Israélites dirent: «Dans toutes les tribus d’Israël, qui n'est pas monté à l'assemblée devant l'Eternel?» En effet, on avait fait un serment solennel contre tout homme qui ne monterait pas vers l'Eternel à Mitspa; on avait dit: «Il sera puni de mort.» En outre, les Israélites éprouvaient des regrets en pensant à Benjamin, leur frère, et ils se disaient: «Aujourd'hui une tribu a été supprimée d'Israël. Que faire pour procurer des femmes aux survivants, puisque nous avons juré par l'Eternel de ne pas leur donner nos filles en mariage?» Ils dirent donc: «Y a-t-il quelqu'un, dans les tribus d'Israël, qui ne soit pas monté vers l'Eternel à Mitspa?» Il se trouva que personne de Jabès en Galaad n'était venu au camp, à l'assemblée. On procéda au dénombrement du peuple, et il n'y avait là aucun des habitants de Jabès en Galaad. 10 Alors l'assemblée envoya 12'000 soldats contre eux en leur donnant cet ordre: «Allez frapper du tranchant de l'épée les habitants de Jabès en Galaad, y compris les femmes et les enfants. 11 Voici ce que vous ferez: vous exterminerez tout homme ainsi que toute femme qui a connu le lit d'un homme.» 12 Ils trouvèrent parmi les habitants de Jabès en Galaad 400 jeunes filles vierges, qui n'avaient pas eu de relations sexuelles avec un homme, et ils les amenèrent dans le camp à Silo, qui se trouve dans le pays de Canaan. 13 Toute l'assemblée envoya des messagers parler aux Benjaminites restés au rocher de Rimmon et leur annoncer la paix. 14 A ce moment-là, les Benjaminites revinrent et on leur donna les femmes de Jabès en Galaad à qui l'on avait laissé la vie. Mais il n'y en avait pas assez pour tous.

15 Le peuple éprouvait des regrets en pensant à Benjamin, car l'Eternel avait créé un vide parmi les tribus d'Israël. 16 Les anciens de l'assemblée dirent: «Que faire pour procurer des femmes à ceux qui restent, puisque les femmes de Benjamin ont été exterminées?» 17 Ils ajoutèrent: «Il faut que les rescapés de Benjamin conservent leur héritage, il ne faut pas qu'une tribu soit effacée d'Israël. 18 Mais nous ne pouvons pas leur donner nos filles en mariage, car nous, les Israélites, nous avons juré: ‘Maudit soit celui qui donnera une femme à un Benjaminite!’» 19 Ils se rappelèrent alors qu’il y avait chaque année une fête de l'Eternel à Silo, qui se trouvait au nord de Béthel, à l'est de la route qui montait de Béthel à Sichem, et au sud de Lebona. 20 Alors ils donnèrent cet ordre aux Benjaminites: «Allez vous placer en embuscade dans les vignes. 21 Vous ferez le guet et, lorsque les filles de Silo sortiront pour danser, vous sortirez des vignes, vous enlèverez chacun une des filles de Silo pour faire d’elle votre femme, et vous repartirez dans le pays de Benjamin. 22 Si leur père ou leurs frères viennent se plaindre auprès de nous, nous leur dirons: ‘Accordez-les-nous, car nous n'avons pas pris une femme pour chacun dans la guerre. Ce n'est pas vous qui les leur avez données. Dans ce cas-là, vous seriez coupables.’»

23 C’est ce que firent les Benjaminites. Ils prirent le nombre de femmes nécessaire parmi les danseuses qu'ils enlevèrent, puis ils partirent et retournèrent dans leur héritage. Ils reconstruisirent leurs villes et y habitèrent. 24 A ce moment-là, les Israélites repartirent de là, chacun dans sa tribu et dans son clan. Ils retournèrent chacun dans son héritage. 25 A cette époque-là, il n'y avait pas de roi en Israël. Chacun faisait ce qui lui semblait bon.

Footnotes:

  1. Juges 17:5 Ephod: voir la note 8.27.
  2. Juges 17:5 Théraphim: figurines représentant les dieux protecteurs de la maison familiale, associées au culte familial des ancêtres dans les civilisations antiques.
  3. Juges 18:12 Machané-Dan: littéralement camp de Dan.
  4. Juges 18:31 La maison de Dieu: c’est-à-dire la tente de la rencontre, le tabernacle.
  5. Juges 20:28 Phinées: sa mention situe l’épisode au début de la période des juges.
Segond 21 (SG21)

Version Segond 21 Copyright © 2007 Société Biblique de Genève by Société Biblique de Genève

  Back

1 of 1

You'll get this book and many others when you join Bible Gateway Plus. Learn more

Viewing of
Cross references
Footnotes