A A A A A
Bible Book List

Nombres 11-18 La Bible du Semeur (BDS)

Les premières crises

Les Israélites se plaignent

11 Un jour, le peuple adressa d’amères plaintes à l’Eternel. Lorsqu’il les entendit, il se mit en colère et déchaîna la foudre contre eux. Déjà, le feu dévorait une extrémité du camp.

Le peuple implora Moïse à grands cris ; celui-ci pria l’Eternel, et le feu s’arrêta. On appela ce lieu Tabeéra, parce que le feu de l’Eternel s’était embrasé contre le peuple.

Il y avait parmi le peuple un ramassis d’individus qui furent saisis de toutes sortes de désirs. Alors les Israélites, à leur tour, recommencèrent à pleurer en disant : Ah ! Si seulement nous pouvions manger de la viande ! Nous regrettons le poisson qu’on mangeait pour rien en Egypte ! Et les concombres ! Et les melons ! Et les poireaux ! Et les oignons ! Et l’ail ! A présent, nous dépérissons. Nous sommes privés de tout, rien que de la manne, toujours de la manne !

La manne ressemblait à de la graine de coriandre, elle était transparente comme de la résine de bdellium[a]. Le peuple se dispersait pour la ramasser ; puis on la broyait à la meule ou la pilait au mortier, et on la faisait cuire dans des pots pour en faire des galettes qui avaient un goût de gâteau à l’huile. Elle se déposait la nuit sur le camp avec la rosée[b].

10 Chaque famille se lamentait à l’entrée de sa tente. Moïse entendit le peuple pleurer, et l’Eternel entra dans une grande colère. Moïse en fut très affecté. 11 Il dit à l’Eternel : Pourquoi fais-tu du mal à ton serviteur ? Pourquoi ne m’accordes-tu pas ta faveur ? Comment peux-tu m’imposer la charge de tout ce peuple ? 12 Est-ce moi qui ai conçu tout ce peuple ? Est-ce moi qui l’ai mis au monde pour que tu me dises : « Porte-le sur ton cœur comme une nourrice porte le bébé qu’elle allaite, et cela jusqu’au pays que tu as promis à ses ancêtres » ? 13 Où trouverai-je de la viande pour la distribuer à tous ces gens qui pleurent autour de moi en disant : « Donne-nous de la viande à manger ! » 14 Je ne suis pas capable de porter, à moi seul, la responsabilité de tout ce peuple. C’est trop lourd pour moi ! 15 Si tu veux bien m’accorder une faveur, prends ma vie plutôt que de me traiter ainsi, et que je n’aie plus à contempler mon malheur.

Les soixante-dix responsables du peuple adjoints à Moïse

16 L’Eternel répondit à Moïse : Rassemble-moi soixante-dix hommes choisis parmi les responsables d’Israël, des hommes que tu sais être des responsables et des chefs du peuple, et amène-les devant la tente de la Rencontre. Qu’ils se tiennent là avec toi. 17 Alors je descendrai m’entretenir là avec toi, je prendrai de l’Esprit qui est sur toi et je le leur donnerai, pour qu’ils portent avec toi la charge de ce peuple, de sorte que tu n’auras plus à la porter seul. 18 Tu diras au peuple : « Purifiez-vous pour demain, et vous mangerez de la viande, puisque vous avez pleuré aux oreilles de l’Eternel en disant : “Ah ! Si seulement nous pouvions manger de la viande ! Nous étions si bien en Egypte !” Eh bien, l’Eternel va vous donner de la viande à manger. 19 Pas un seul jour, ni deux jours, ni cinq jours, ni dix jours, ni même vingt jours, 20 mais durant tout un mois vous en mangerez, jusqu’à ce qu’elle vous sorte par les narines et que vous en ayez la nausée. Car vous avez méprisé l’Eternel qui est au milieu de vous, et vous avez pleuré devant lui, en disant : “Pourquoi donc avons-nous quitté l’Egypte ?” »

21 Moïse répondit : Ce peuple dont je fais partie compte six cent mille hommes de pied, et toi tu leur promets, pour un mois entier, de la viande à manger ! 22 Abattra-t-on pour eux des brebis et des bœufs pour qu’ils en aient suffisamment ? Et même si on leur pêchait tous les poissons de la mer, en auraient-ils assez ?

23 L’Eternel lui répondit : Le bras de l’Eternel serait-il trop court ? Tu verras sans tarder si, oui ou non, ma parole se réalise devant toi.

L’Esprit de Dieu se pose sur les soixante-dix responsables du peuple

24 Moïse sortit et rapporta au peuple les paroles de l’Eternel, puis il rassembla soixante-dix hommes choisis parmi leurs responsables, et les plaça autour de la tente. 25 L’Eternel descendit dans la nuée et lui parla ; il prit de l’Esprit qui reposait sur lui et le donna à ces soixante-dix responsables. Quand l’Esprit se fut posé sur eux, ils se mirent à parler sous son inspiration, comme des prophètes – c’est l’unique fois que cela leur arriva.

26 L’Esprit vint également demeurer sur deux hommes qui se trouvaient dans le camp, et qui s’appelaient Eldad et Médad. L’Esprit vint reposer sur eux car ils figuraient parmi les inscrits, bien qu’ils ne se soient pas rendus à la tente, et, dans le camp, ils se mirent à parler sous l’inspiration de Dieu. 27 Un jeune homme courut avertir Moïse : Eldad et Médad sont en train de parler sous l’inspiration de Dieu dans le camp !

28 Alors Josué, fils de Noun, qui était l’assistant de Moïse depuis sa jeunesse, intervint en disant : Moïse, mon maître, empêche-les de faire cela !

29 Moïse lui répondit : Serais-tu jaloux pour moi ? Que l’Eternel, au contraire, accorde son Esprit à tous les membres de son peuple pour qu’ils deviennent tous des prophètes !

30 Puis Moïse regagna le camp avec les responsables d’Israël.

31 Un vent envoyé par l’Eternel entraîna des cailles par-dessus la mer et les fit s’abattre autour du camp, sur un rayon d’une journée de marche. Elles recouvraient le sol jusqu’à un mètre de hauteur. 32 Le peuple fut debout toute cette journée et toute la nuit, et encore tout le lendemain, pour ramasser les cailles. Personne n’en prit moins d’une tonne[c]. Ils les étalèrent tout autour du camp.

33 Ils avaient encore la viande à la bouche quand la colère de l’Eternel éclata contre le peuple, et il le frappa d’une grave épidémie. 34 On appela cet endroit Qibroth-Hattaava (Tombeaux de la convoitise), car c’est là qu’on enterra beaucoup de gens, qui avaient cédé à la convoitise[d]. 35 De Qibroth-Hattaava le peuple se mit en marche pour Hatséroth, où il s’installa.

Miryam et Aaron critiquent Moïse

12 Moïse avait épousé une femme koushite. Miryam et Aaron se mirent à le critiquer à cause de cela. Et ils dirent : Est-ce seulement par l’intermédiaire de Moïse que l’Eternel a parlé ? N’est-ce pas aussi par notre intermédiaire[e] ?

L’Eternel entendit cela. Or, Moïse était un homme très humble, plus que tout autre homme sur la terre.

Alors l’Eternel ordonna soudainement à Moïse, à Aaron et à Miryam : Rendez-vous tous les trois à la tente de la Rencontre !

Ils y allèrent. L’Eternel descendit dans la colonne de nuée et se tint à l’entrée de la tente. Il appela Aaron et Miryam et tous deux s’avancèrent. Il dit :

Ecoutez bien ce que j’ai à vous dire !
S’il se trouve parmi vous |un prophète de l’Eternel,
c’est dans une vision |qu’à lui je me révélerai,
ou dans un rêve |que je lui parlerai.
Mais il en va différemment |avec mon serviteur Moïse,
qui est fidèle |dans toute ma maison[f].
Car c’est de vive voix |que je lui parle,
de façon claire |et non dans un langage énigmatique,
et il voit l’Eternel |de manière visible.
Comment donc n’avez-vous pas craint
de critiquer |mon serviteur Moïse ?

L’Eternel se mit en colère contre eux, et il se retira. 10 A peine la nuée avait-elle quitté la tente, que Miryam se trouva couverte d’une lèpre blanche comme la neige. Quand Aaron se tourna vers Miryam, il vit qu’elle était lépreuse. 11 Alors il dit à Moïse : De grâce, mon seigneur, ne nous tiens pas rigueur du péché que nous avons commis dans un moment de folie ! 12 Ah ! que notre sœur ne soit pas comme l’enfant mort-né dont la moitié du corps se trouve déjà en état de putréfaction au moment de sa naissance.

13 Moïse implora l’Eternel : O Dieu, je t’en prie, guéris-la !

14 Mais l’Eternel lui répondit : Si son père lui avait craché au visage, n’en porterait-elle pas la honte pendant sept jours ? Qu’elle soit exclue du camp pendant sept jours, après quoi elle sera réadmise parmi vous.

15 Miryam fut donc exclue du camp pour sept jours. Et le peuple ne leva le camp que lorsqu’elle y eut été réintégrée. 16 Après cela, ils quittèrent Hatséroth et campèrent dans le désert de Parân.

L’entrée en Canaan retardée de quarante ans

L’exploration du pays de Canaan

13 L’Eternel parla à Moïse et dit : Envoie des hommes, un de chaque tribu, choisis parmi les chefs, pour explorer le pays de Canaan que je donne aux Israélites.

Moïse envoya des hommes depuis le désert de Parân, comme l’Eternel le lui avait demandé. C’étaient tous des chefs des Israélites. Voici leurs noms :

Pour la tribu de Ruben : Shammoua, fils de Zakkour ;

Pour la tribu de Siméon : Shaphath, fils de Hori ;

Pour la tribu de Juda : Caleb, fils de Yephounné ;

Pour la tribu d’Issacar : Yiguéal, fils de Joseph ;

Pour la tribu d’Ephraïm : Osée, fils de Noun ;

Pour la tribu de Benjamin : Palti, fils de Raphou ;

10 Pour la tribu de Zabulon : Gaddiel, fils de Sodi ;

11 Pour la tribu de Joseph, c’est-à-dire celle de Manassé : Gaddi, fils de Sousi ;

12 Pour la tribu de Dan : Ammiel, fils de Guemalli ;

13 Pour la tribu d’Aser : Setour, fils de Michaël ;

14 Pour la tribu de Nephtali : Nahbi, fils de Vophsi ;

15 Pour la tribu de Gad : Guéouel, fils de Maki.

16 Tels sont les noms des hommes que Moïse envoya pour explorer le pays. Moïse donna à Osée[g], fils de Noun, le nom de Josué[h].

17 Moïse les envoya donc pour reconnaître le pays de Canaan, en leur disant : Passez par le Néguev, gagnez la région montagneuse 18 et examinez le pays. Voyez comment il se présente et quel peuple l’habite, observez s’il est fort ou faible, nombreux ou pas ; 19 voyez de quel genre est le pays où il habite ; s’il est bon ou mauvais ; et comment sont les villes, si elles sont ouvertes ou fortifiées. 20 La terre est-elle fertile ou pauvre, y trouve-t-on des arbres ou non ? Ayez du courage et rapportez des fruits du pays.

C’était, en effet, l’époque des premiers raisins.

21 Ainsi, ces hommes partirent et explorèrent le pays depuis le désert de Tsîn jusqu’à Rehob, près de Lebo-Hamath[i]. 22 Ils montèrent dans le Néguev et parvinrent à Hébron où vivaient les familles d’Ahimân, de Shéshaï et de Talmaï, descendants d’Anaq[j]. Hébron avait été fondée sept ans avant Tanis[k] en Egypte. 23 Arrivés dans la vallée d’Eshkol, ils coupèrent un sarment de vigne portant une grappe de raisins si lourde qu’ils durent la porter à deux au moyen d’une perche ; ils prirent aussi des grenades et des figues. 24 C’est depuis lors qu’on a nommé ce lieu : la vallée d’Eshkol (de la Grappe) en souvenir de la grappe de raisin que les Israélites y avaient coupée.

Le rapport des envoyés

25 Au bout de quarante jours, ils furent de retour de leur exploration du pays. 26 Ils vinrent trouver Moïse et Aaron et toute la communauté des Israélites dans le désert de Parân à Qadesh, ils leur rendirent compte de leur expédition et leur montrèrent les fruits du pays. 27 Voici le rapport qu’ils firent à Moïse : Nous sommes arrivés dans le pays où tu nous as envoyés. Oui, c’est vraiment un pays ruisselant de lait et de miel[l] ; et en voici les fruits. 28 Seulement, le peuple qui l’habite est terriblement fort, les villes sont d’immenses forteresses, et nous avons même vu des descendants d’Anaq. 29 Les Amalécites occupent la région du Néguev, les Hittites, les Yebousiens et les Amoréens tiennent la montagne, et les Cananéens[m] occupent le littoral de la Méditerranée et toute la vallée du Jourdain.

30 Alors Caleb essaya de faire taire le peuple qui commençait à s’en prendre à Moïse. Il lui dit : Allons-y, faisons la conquête de ce pays, car nous en sommes vraiment capables.

31 Mais les hommes qui l’avaient accompagné disaient : Nous ne sommes pas en mesure d’attaquer ce peuple, car il est plus fort que nous.

32 Puis ils se mirent à décrier le pays qu’ils avaient exploré devant les Israélites, en disant : Le pays que nous avons parcouru et exploré est une terre qui consume ses habitants ; quant à la population que nous y avons vue, ce sont tous des gens très grands. 33 Nous y avons même vu des géants[n], des descendants d’Anaq, de cette race de géants ; à côté d’eux, nous avions l’impression d’être comme des sauterelles, et c’est bien l’effet que nous leur faisions.

La rébellion des Israélites

14 Alors toute la communauté se souleva, se mit à pousser de grands cris, et le peuple passa toute la nuit à pleurer. Tous les Israélites critiquèrent Moïse et Aaron, et toute la communauté leur dit : Si seulement nous étions morts en Egypte – ou du moins dans ce désert ! Pourquoi l’Eternel veut-il nous mener dans ce pays-là pour nous y faire massacrer par l’épée, tandis que nos femmes et nos enfants deviendront la proie de nos ennemis ? Ne ferions-nous pas mieux de retourner en Egypte ?

Et ils se dirent l’un à l’autre : Nommons-nous un chef, et retournons en Egypte.

Moïse et Aaron tombèrent face contre terre, en présence de toute l’assemblée réunie des Israélites. Josué, fils de Noun, et Caleb, fils de Yephounné, qui faisaient partie de ceux qui avaient exploré le pays, déchirèrent leurs vêtements[o], et dirent à toute la communauté des Israélites : Le pays que nous avons parcouru et exploré est un excellent pays. Si l’Eternel nous est favorable, il nous y mènera et il nous donnera ce pays ruisselant de lait et de miel. Seulement, ne vous révoltez pas contre l’Eternel et n’ayez pas peur des gens de ce pays, car nous n’en ferons qu’une bouchée : leur ombre[p] protectrice s’est éloignée d’eux ; tandis que l’Eternel est avec nous. Ne les craignez donc pas !

Le châtiment

10 Toute la communauté parlait de les lapider quand la gloire de l’Eternel apparut sur la tente de la Rencontre aux yeux de tous les Israélites.

11 L’Eternel dit à Moïse : Combien de temps ce peuple me méprisera-t-il encore ? Quand cessera-t-il de me refuser sa confiance, alors que j’ai produit au milieu d’eux tant de manifestations extraordinaires ? 12 Je vais le frapper de la peste pour l’exterminer, puis je formerai, à partir de toi, un peuple plus nombreux et plus puissant que lui !

13 Moïse répondit à l’Eternel : Les Egyptiens savent que c’est toi qui as fait sortir ce peuple de chez eux par ta puissance[q], 14 et ils l’ont dit aux habitants de ce pays qui ont appris que toi, Eternel, tu es parmi ce peuple à qui toi, Eternel, tu apparais de façon visible, que ta nuée se tient au-dessus d’eux, que tu marches à leur tête dans une colonne de nuée le jour, et dans une colonne de feu la nuit. 15 Si tu fais périr ce peuple tout entier, les autres peuples qui ont entendu parler de toi diront : 16 « L’Eternel n’était pas capable de faire entrer ce peuple dans le pays qu’il leur avait promis par serment ; il les a massacrés dans le désert. » 17 Maintenant, de grâce, que la puissance du Seigneur se manifeste dans toute sa force, selon ce que tu as déclaré en disant : 18 « L’Eternel est patient et riche en amour, il pardonne faute et péché, mais il n’acquitte pas le coupable et il fait payer aux fils le péché des pères jusqu’à la troisième, voire la quatrième génération[r]. » 19 Pardonne, je te prie, la faute de ce peuple, en vertu de ton immense amour, tout comme tu n’as cessé de pardonner à ce peuple depuis qu’il est sorti d’Egypte.

20 L’Eternel répondit : Je lui pardonne comme tu l’as demandé. 21 Néanmoins, aussi vrai que je suis vivant et que toute la terre sera remplie de la gloire de l’Eternel[s], 22 aucun de ces hommes qui ont vu ma gloire et les manifestations extraordinaires que j’ai produites en Egypte et dans le désert, qui ont, déjà dix fois, voulu me forcer la main et qui ne m’ont pas obéi, 23 aucun de ces hommes ne verra le pays que j’ai promis par serment à leurs ancêtres ! Aucun de ceux qui m’ont méprisé n’y entrera ! 24 Mais mon serviteur Caleb a été animé d’un esprit différent : il m’a obéi sans hésitation jusqu’au bout ; c’est pourquoi je le ferai entrer dans le pays où il s’est déjà rendu, et ses descendants en hériteront[t]. 25 Comme les Amalécites et les Cananéens demeurent dans la vallée, dès demain, vous ferez demi-tour et vous retournerez au désert, en direction de la mer des Roseaux.

26 L’Eternel poursuivit en disant à Moïse et à Aaron : 27 Combien de temps encore vais-je laisser cette communauté rebelle se plaindre contre moi ? Car j’ai bien entendu les plaintes incessantes des Israélites contre moi. 28 Dis-leur : « Aussi vrai que je suis vivant, parole de l’Eternel, je vous traiterai selon les plaintes que vous m’avez exprimées : 29 vos cadavres tomberont dans ce désert[u] ! Vous tous qui avez été recensés, vous qui avez donc vingt ans et plus, puisque vous vous êtes plaints contre moi, en aussi grand nombre que vous êtes, 30 vous n’entrerez pas dans le pays où j’avais promis par serment de vous installer – excepté Caleb, fils de Yephounné, et Josué, fils de Noun ! 31 Mais vos enfants, dont vous avez dit qu’ils deviendraient la proie de l’ennemi, je les y conduirai, et ils connaîtront le pays que vous avez méprisé. 32 Quant à vous, vos cadavres tomberont dans le désert[v] 33 où vos fils seront nomades pendant quarante ans. Ils supporteront ainsi les conséquences de votre infidélité à mon égard jusqu’à ce que le désert ait englouti tous vos cadavres[w]. 34 Vous avez mis quarante jours à reconnaître le pays, eh bien, vous porterez les conséquences de vos fautes durant quarante ans : une année pour chaque jour. Ainsi vous saurez ce qu’il en coûte de m’abandonner[x] ! 35 Moi, l’Eternel, j’ai parlé ! Oui, c’est ainsi que je traiterai cette communauté rebelle qui s’est liguée contre moi ! Ils disparaîtront dans ce désert ; c’est là qu’ils mourront. »

36 Les hommes que Moïse avait envoyés reconnaître le pays et qui, à leur retour, avaient entraîné toute l’assemblée à se plaindre contre lui en décriant le pays, 37 ces hommes qui avaient débité de mauvais propos contre le pays moururent frappés d’une mort brutale devant l’Eternel. 38 Des hommes qui étaient allés prospecter le pays, seuls Josué, fils de Noun, et Caleb, fils de Yephounné, restèrent en vie.

Nouvelle désobéissance

39 Quand Moïse rapporta ces paroles aux Israélites, le peuple se livra à de grandes lamentations. 40 Le lendemain, ils se levèrent de bon matin et montèrent vers les hauteurs de la région montagneuse[y] en disant : Nous avons péché ; mais à présent nous allons marcher vers le lieu dont l’Eternel a parlé.

41 Moïse leur déclara : Pourquoi passez-vous outre à ce qu’a dit l’Eternel ? Vous allez au-devant d’un échec ! 42 N’y allez pas, car l’Eternel n’est pas au milieu de vous, n’allez donc pas vous faire battre par vos ennemis ! 43 Car vous trouverez les Amalécites et les Cananéens sur votre chemin, et vous vous ferez massacrer. Comme vous vous êtes détournés de l’Eternel, il ne sera pas avec vous.

44 Dans leur présomption, ils montèrent quand même vers les hauteurs de la région montagneuse ; mais ni le coffre de l’alliance de l’Eternel ni Moïse ne quittèrent le camp. 45 Les Amalécites et les Cananéens qui demeuraient sur les montagnes descendirent, les battirent et les écrasèrent en les poursuivant jusqu’à Horma[z].

Les lois rituelles diverses

Les offrandes et les libations

15 L’Eternel s’adressa à Moïse en ces termes : Parle aux Israélites, et dis-leur : Lorsque vous serez arrivés dans le pays que je vais vous donner pour que vous y fassiez votre demeure, et que vous voudrez m’offrir un sacrifice de gros ou de petit bétail consumé par le feu dont l’odeur apaisera l’Eternel – que ce soit un holocauste ou un sacrifice destiné à accomplir un vœu, un sacrifice volontaire, ou encore un sacrifice offert à l’occasion de l’une de vos fêtes religieuses – vous y joindrez une offrande de trois kilogrammes de fleur de farine pétrie avec deux litres d’huile et une libation de deux litres de vin. Cette offrande de céréales et cette libation accompagneront chaque agneau offert en holocauste ou en sacrifice. Pour un bélier, vous ferez une offrande de six kilogrammes de fleur de farine pétrie avec deux litres et demi d’huile d’olive et une libation de deux litres et demi de vin. L’odeur de ces sacrifices que tu offriras ainsi apaisera l’Eternel. Si c’est un veau que vous offrez à l’Eternel soit en holocauste, soit comme sacrifice destiné à accomplir un vœu, soit comme sacrifice de communion, vous y adjoindrez une offrande de neuf kilogrammes de fleur de farine pétrie avec quatre litres d’huile 10 et une libation de quatre litres de vin. L’odeur de ces sacrifices consumés par le feu apaisera l’Eternel.

11 Chaque bœuf, chaque bélier, chaque agneau ou chevreau sera offert de cette manière. 12 Quel que soit le nombre des victimes que vous offrirez, vous accompagnerez chacune d’elles de l’offrande de céréales et de la libation correspondantes. 13 L’Israélite de naissance suivra ces prescriptions pour offrir les sacrifices consumés par le feu dont l’odeur apaise l’Eternel. 14 Et l’étranger séjournant parmi vous ou établi depuis plusieurs générations au milieu de vous procédera de la même manière que vous pour offrir un sacrifice consumé par le feu dont l’odeur apaise l’Eternel[aa]. 15 La communauté aura un seul et même rituel, qui s’appliquera aux uns comme aux autres. Ce sera un rituel immuable pour les générations à venir, et il en sera de même pour vous et pour l’immigré, devant l’Eternel. 16 Une même loi et une même ordonnance vous régiront, vous et l’étranger qui réside parmi vous.

L’offrande des premiers pains

17 L’Eternel s’adressa à Moïse en ces termes : 18 Dis aux Israélites : Lorsque vous serez arrivés au pays vers lequel je vous conduis, 19 et que vous mangerez du pain du pays, vous en prélèverez une offrande pour l’Eternel[ab]. 20 Quand vous cuirez votre pain, vous prélèverez la première miche que vous m’offrirez comme ce qu’on prélève sur la nouvelle récolte de blé. 21 Vous ferez ainsi une offrande à l’Eternel des premiers produits de vos fournées, de génération en génération.

L’expiation de fautes commises par inadvertance

22 Supposons que vous négligiez par inadvertance d’obéir à l’un de ces commandements que j’ai communiqués à Moïse, 23 à l’un de ces ordres que je vous ai transmis par son intermédiaire, à partir du jour où je les ai prescrits et par la suite, de génération en génération. 24 Si donc cette faute a été commise par inadvertance et qu’elle a échappé à la communauté, toute la communauté offrira un jeune taureau comme holocauste dont l’odeur apaisera l’Eternel – avec l’offrande et la libation prescrites – ainsi qu’un bouc en sacrifice pour le péché. 25 Le prêtre fera le rite d’expiation pour toute la communauté des Israélites, et il leur sera pardonné, puisque c’est une faute commise par mégarde. Quand ils auront apporté leur sacrifice, un sacrifice consumé par le feu pour l’Eternel, et présenté leur sacrifice pour le péché devant moi, pour leur faute commise par inadvertance, 26 il sera pardonné à toute la communauté des Israélites et à l’immigré installé au milieu d’eux, car c’est par inadvertance que tout le peuple aura commis cette faute.

27 Si c’est une seule personne qui a commis une faute par inadvertance, elle offrira un chevreau dans sa première année en sacrifice pour le péché[ac]. 28 Le prêtre accomplira devant l’Eternel le rite d’expiation pour la personne qui a commis une faute par inadvertance. Une fois que le rite d’expiation sera accompli pour elle, il lui sera pardonné. 29 Une seule et même loi régira les Israélites nés dans le pays qui commettent une faute par inadvertance et les immigrés installés parmi eux.

30 Mais si quelqu’un commet délibérément une faute – qu’il soit autochtone ou immigré – il fait injure à l’Eternel et il sera retranché du milieu de son peuple. 31 Pour avoir méprisé la parole de l’Eternel et violé son commandement, il doit être retranché car il porte la responsabilité de sa faute.

Le respect du sabbat

32 Pendant leur séjour au désert, les Israélites trouvèrent un homme qui ramassait du bois le jour du sabbat. 33 Ceux qui l’avaient surpris ainsi l’amenèrent devant Moïse, Aaron et toute la communauté. 34 Ils le tinrent sous bonne garde, car rien n’avait encore été prescrit quant à la peine qu’il fallait lui infliger. 35 L’Eternel dit à Moïse : Cet homme doit être mis à mort, toute la communauté le lapidera à l’extérieur du camp.

36 Alors toute la communauté le fit sortir du camp et le lapida jusqu’à ce que mort s’ensuive comme l’Eternel l’avait ordonné à Moïse.

Les prescriptions vestimentaires

37 L’Eternel dit à Moïse : 38 Parle aux Israélites pour leur dire de se faire, eux et tous leurs descendants, des franges sur les bords de leurs vêtements[ad] en passant dans chacune un cordon de pourpre violette. 39 Ainsi, lorsque vous verrez ces franges, vous penserez à tous les commandements de l’Eternel pour les appliquer et vous ne vous égarerez pas en suivant les désirs de votre cœur et de vos yeux qui vous incitent à l’infidélité. 40 Ainsi vous vous souviendrez de tous mes commandements, vous y obéirez, et vous serez saints pour votre Dieu. 41 Je suis l’Eternel, votre Dieu, qui vous ai fait sortir d’Egypte pour être votre Dieu. Oui, je suis l’Eternel, votre Dieu.

Les nouvelles révoltes

La révolte de Qoré[ae]

16 Qoré, un lévite, fils de Yitsehar, de la famille des Qehatites, conspira avec trois Rubénites : Datan, Abiram, fils d’Eliab, et On, fils de Péleth. Ils se soulevèrent contre Moïse avec deux cent cinquante autres Israélites, des chefs de la communauté, des membres du conseil, des hommes considérés. Ils s’attroupèrent autour de Moïse et d’Aaron et leur lancèrent : C’en est assez ! C’est la communauté tout entière qui est sainte et l’Eternel est au milieu de nous tous. De quel droit vous mettez-vous au-dessus de la communauté de l’Eternel ?

En entendant ces reproches, Moïse se jeta face contre terre. Puis il s’adressa à Qoré et à toute sa troupe en disant : Demain matin, l’Eternel fera connaître celui qui lui appartient[af] et qui est saint et peut venir en sa présence : il fera approcher de lui celui qu’il choisira. Voilà donc ce que vous ferez : Que Qoré et tous ses partisans prennent des encensoirs[ag], qu’ils les remplissent demain de charbons embrasés, et y répandent de l’encens devant l’Eternel. C’est celui que l’Eternel choisira, qui est saint. C’en est assez, descendants de Lévi !

Puis Moïse ajouta à l’adresse de Qoré : Ecoutez-moi bien, vous les lévites ! Ne vous suffit-il pas d’avoir été mis à part du reste de la communauté d’Israël par le Dieu d’Israël qui vous permet de l’approcher pour faire le service du tabernacle de l’Eternel et pour vous tenir devant la communauté en accomplissant un ministère en sa faveur ? 10 Il vous permet, à toi et à tous tes frères lévites, de vous approcher de lui, et vous réclamez en plus le sacerdoce ! 11 C’est pour cela que toi et toute ta troupe, vous vous liguez contre l’Eternel ! Car en fait, qu’est Aaron pour que vous protestiez contre lui ?

12 Puis Moïse envoya chercher Datan et Abiram, fils d’Eliab. Mais ceux-ci lui répondirent : Nous n’irons pas ! 13 Ne te suffit-il pas de nous avoir fait quitter un pays ruisselant de lait et de miel pour nous faire mourir au désert ? Faut-il encore que tu t’ériges en dictateur au-dessus de nous ? 14 Ce n’est pas dans un pays ruisselant de lait et de miel que tu nous as conduits ! Ce ne sont pas des champs et des vignes que tu nous as donnés en possession ! Prends-tu tous ces gens-là pour des aveugles ? Non, nous n’irons pas !

15 Moïse entra dans une violente colère et il dit à l’Eternel : N’accepte pas leur offrande ! Je n’ai jamais rien pris de ce qui leur appartenait, pas même un âne, et je n’ai fait de tort à aucun d’eux.

Le châtiment des révoltés

16 Moïse dit à Qoré : Toi et toute ta troupe, présentez-vous demain avec Aaron devant l’Eternel. 17 Prenez chacun votre encensoir, mettez-y de l’encens et présentez-vous devant l’Eternel avec vos deux cent cinquante encensoirs ; toi aussi et Aaron vous tiendrez chacun le vôtre.

18 Chacun prit donc son encensoir et y mit des charbons ardents qu’il couvrit d’encens. Ils se placèrent tous à l’entrée de la tente de la Rencontre, de même que Moïse et Aaron. 19 Qoré avait rassemblé toute la communauté à l’entrée de la tente de la Rencontre en l’excitant contre eux.

Soudain, la gloire de l’Eternel apparut à toute l’assemblée. 20 L’Eternel parla à Moïse et à Aaron en ces termes : 21 Séparez-vous du milieu de cette communauté, et je les consumerai en un seul instant !

22 Mais ils se jetèrent face contre terre et prièrent : O Dieu ! Dieu qui disposes du souffle de vie de toutes les créatures, t’emporteras-tu contre toute la communauté alors qu’un seul homme a péché ?

23 L’Eternel répondit à Moïse : 24 Parle à la communauté et ordonne-leur de s’écarter des abords des tentes de Qoré, de Datan et d’Abiram.

25 Moïse se releva et, suivi des responsables d’Israël, il marcha vers Datan et Abiram, 26 et il dit à la communauté : Eloignez-vous des tentes de ces hommes méchants et ne touchez à rien de ce qui leur appartient, si vous ne voulez pas périr, vous aussi, à cause de toutes leurs fautes !

27 Aussitôt, on s’éloigna des tentes de Qoré, de Datan et d’Abiram. Datan et Abiram sortirent et se postèrent à l’entrée de leurs tentes avec leurs femmes, leurs fils et leurs enfants.

28 Moïse déclara : Voici comment vous reconnaîtrez que l’Eternel m’a confié la mission d’accomplir tout ce que je fais et que je n’agis pas de mon propre chef : 29 Si ces gens-là meurent de mort naturelle, et s’ils subissent seulement le sort commun à tous les hommes, alors ce n’est pas l’Eternel qui m’a confié ma mission. 30 Mais si l’Eternel accomplit quelque chose d’extraordinaire, si la terre s’ouvre pour les engloutir avec tout ce qui leur appartient et qu’ils descendent vivants dans le séjour des morts, alors vous reconnaîtrez que ces gens ont outragé l’Eternel.

31 A peine eut-il achevé de prononcer ces paroles, que le sol se fendit sous les pieds de Datan et d’Abiram. 32 La terre s’ouvrit et les engloutit, eux et les leurs, ainsi que tous les partisans de Qoré et tous leurs biens[ah]. 33 Ces hommes descendirent vivants dans le séjour des morts avec tous les leurs, et la terre se referma sur eux. C’est ainsi qu’ils disparurent du milieu de l’assemblée. 34 A leurs cris, tous les Israélites, qui se tenaient autour, s’enfuirent en criant : Fuyons, de peur que la terre ne nous engloutisse, nous aussi !

35 Un feu jaillit d’auprès de l’Eternel et consuma les deux cent cinquante hommes qui présentaient l’encens.

Qui peut s’approcher de Dieu ?

17 L’Eternel parla à Moïse et dit[ai] : Parle à Eléazar, fils du prêtre Aaron, et demande-lui d’arracher de l’incendie les encensoirs et d’en répandre au loin les charbons ardents, car ils sont devenus des objets sacrés. Que l’on prenne donc les encensoirs de ces gens qui ont péché et l’ont payé de leur vie et qu’on les martèle pour en faire des lames minces dont on recouvrira l’autel ; car ils ont été présentés devant l’Eternel et ils sont devenus sacrés : ils serviront de signe d’avertissement aux Israélites.

Eléazar le prêtre prit les brasiers de bronze qu’avaient présentés les hommes qui avaient été consumés et l’on en fit des lames pour recouvrir l’autel. Ces plaques rappellent aux Israélites qu’aucun profane, étranger à la descendance d’Aaron, ne doit s’approcher pour offrir de l’encens devant l’Eternel, sous peine de subir le même sort que Qoré et sa troupe, comme l’Eternel l’avait demandé par l’intermédiaire de Moïse.

Tout le peuple se plaint

Le lendemain, toute la communauté des Israélites se mit à se plaindre de Moïse et d’Aaron, en disant : Vous faites mourir le peuple de l’Eternel !

Mais pendant qu’ils s’attroupaient pour s’en prendre à eux et qu’ils se tournaient vers la tente de la Rencontre, voici que soudain la nuée la couvrit et que la gloire de l’Eternel apparut. Moïse et Aaron allèrent se placer devant la tente de la Rencontre. L’Eternel dit à Moïse : 10 Ecartez-vous de cette communauté et je les consumerai en un instant.

Alors ils se jetèrent face contre terre, 11 puis Moïse dit à Aaron : Prends vite ton encensoir et mets-y des charbons ardents pris sur l’autel, répands-y de l’encens et hâte-toi d’aller avec cela vers la communauté, accomplis pour elle un rite d’expiation, car la colère de l’Eternel se déchaîne et, déjà, le fléau sévit.

12 Aaron fit ce que Moïse lui avait dit : il prit l’encensoir et courut au milieu de l’assemblée ; le fléau avait effectivement déjà commencé à frapper le peuple. Aaron répandit l’encens pour accomplir le rite d’expiation pour le peuple. 13 Il se plaça entre les morts et les vivants, et la mort cessa de frapper. 14 Le nombre des victimes qui périrent de ce fléau s’éleva à 14 700, sans parler de ceux qui avaient péri à cause de l’affaire de Qoré. 15 Aaron retourna auprès de Moïse à l’entrée de la tente de la Rencontre. Le fléau s’était arrêté.

Le bâton d’Aaron

16 L’Eternel parla à Moïse en ces termes : 17 Demande aux Israélites de te donner un bâton par tribu, les chefs de tribu te remettront douze bâtons, et tu inscriras le nom de chacun d’eux sur son bâton. 18 Et tu inscriras le nom d’Aaron sur le bâton de la tribu de Lévi ; car il y aura un bâton par chef de tribu. 19 Puis tu déposeras ces bâtons dans la tente de la Rencontre, devant le coffre de l’acte de l’alliance, à l’endroit où je vous rencontre. 20 Le bâton de l’homme que je choisirai bourgeonnera. Ainsi je mettrai fin, pour ne plus les entendre, à ces plaintes que les Israélites ne cessent d’élever contre vous.

21 Moïse transmit ces instructions aux Israélites et tous les chefs lui apportèrent un bâton, un par chef et par tribu, soit douze bâtons en tout. Le bâton d’Aaron était au milieu des autres. 22 Moïse les déposa devant l’Eternel, dans la tente de l’acte de l’alliance. 23 Le lendemain, il entra dans la tente et constata que le bâton d’Aaron qu’il avait déposé pour la tribu de Lévi avait produit des bourgeons, et qu’il s’y trouvait des fleurs écloses et même des amandes déjà mûres[aj]. 24 Moïse reprit tous les bâtons qui se trouvaient devant l’Eternel et les apporta aux Israélites ; ils constatèrent ce qui s’était passé et chacun des hommes reprit son bâton.

25 L’Eternel dit à Moïse : Remets le bâton d’Aaron devant le coffre de l’acte de l’alliance. On le conservera là comme un avertissement pour ceux qui voudraient se révolter. Ainsi tu mettras fin à leurs plaintes qui cesseront de monter jusqu’à moi, pour qu’ils ne soient pas frappés de mort.

26 Moïse obéit à l’ordre de l’Eternel.

27 Puis les Israélites dirent à Moïse : Voici : nous sommes perdus, nous allons tous mourir ! 28 Car quiconque s’approche du tabernacle de l’Eternel est frappé de mort. Faudra-t-il donc que nous expirions jusqu’au dernier ?

Les prêtres et les lévites

La fonction des prêtres et des lévites

18 L’Eternel dit à Aaron : Toi, tes descendants et les membres de ta tribu, vous serez responsables du sanctuaire et vous porterez les conséquences des fautes commises contre lui. De plus, toi et tes descendants, vous serez responsables des fautes commises à l’égard du sacerdoce. Associe-toi tes frères de la tribu de ton ancêtre Lévi pour qu’ils soient attachés[ak] à ton service et à celui de tes descendants devant la tente de l’acte de l’alliance. Ils seront à ton service et assureront le service de toute la tente, mais ils ne s’approcheront ni de l’autel ni d’aucun des objets sacrés du sanctuaire de façon à n’exposer ni eux ni vous, à la mort. Ils seront attachés à ton service et assureront le service de la tente de la Rencontre, en y accomplissant tous les travaux nécessaires ; mais aucun profane ne se joindra à vous. Vous aurez la responsabilité du sanctuaire et de l’autel, et ma colère ne se déchaînera plus contre les Israélites[al]. Car moi-même j’ai choisi vos frères, les lévites, du milieu des Israélites pour vous les attribuer car ils ont été donnés à l’Eternel pour accomplir les tâches relatives à la tente de la Rencontre. Quant à toi et tes descendants, vous assumerez vos fonctions sacerdotales pour tout ce qui concerne l’autel et ce qui se trouve dans le lieu très saint derrière le voile, c’est là votre tâche. Je vous ai fait don de votre sacerdoce. Tout profane qui s’approchera comme vous sera puni de mort.

La part des prêtres

L’Eternel dit encore à Aaron : Voici : je te confie moi-même la gérance de tout ce qui est prélevé pour moi sur toutes les choses saintes offertes par les Israélites ; je te le donne, à toi et à tes fils, comme la part qui vous revient : c’est là une ordonnance en vigueur à perpétuité[am]. Voici ce qui te reviendra des offrandes très saintes, de la partie qui n’en est pas brûlée : toutes les offrandes, tous les sacrifices pour le péché et tous les sacrifices de réparation qu’ils m’apportent ; ces choses très saintes te reviendront, à toi et à tes fils. 10 Tu les mangeras dans un endroit très saint ; les hommes seuls en mangeront ; tu les tiendras pour sacrées.

11 De plus, tu recevras ce qui est prélevé sur leurs dons, c’est-à-dire tout ce qui m’est offert de la part des Israélites avec le geste de présentation. Tout cela, je te le donne à toi, à tes fils et à tes filles, en vertu d’une loi immuable. Tous ceux qui, dans ta famille, seront en état de pureté rituelle pourront en manger. 12 Je te donne aussi les prémices de l’huile, du vin et du blé qu’ils m’offriront, 13 ainsi que les premiers produits du sol qu’ils apporteront à l’Eternel. Tous ceux qui, dans ta famille, seront en état de pureté rituelle pourront en manger.

14 Tout ce qui, en Israël, m’a été voué définitivement sera pour toi[an]. 15 Les premiers-nés que les Israélites m’offrent, qu’il s’agisse d’hommes ou d’animaux, te reviendront. Mais tu devras faire racheter tout garçon premier-né, ainsi que le premier-né des animaux rituellement impurs[ao]. 16 Tu feras racheter les enfants à l’âge d’un mois au prix que tu indiqueras, c’est-à-dire cinq sicles d’argent, au cours du sicle utilisé au sanctuaire, qui est de vingt guéras. 17 Mais tu n’accepteras pas qu’on rachète les premiers-nés de la vache, de la brebis et de la chèvre : ils sont sacrés. Tu répandras leur sang sur l’autel et tu en brûleras les parties grasses ; c’est un sacrifice consumé par le feu, dont l’odeur apaise l’Eternel.

Footnotes:

  1. 11.7 Voir Ex 16.31.
  2. 11.9 Voir Ex 16.13-15.
  3. 11.32 En hébreu, il s’agit de dix homers. Le homer contenait environ 360 litres.
  4. 11.34 L’apôtre Paul fait allusion à cet épisode dans 1 Co 10.6.
  5. 12.2 Autre traduction : Est-ce seulement à Moïse que l’Eternel a parlé ? N’est-ce pas aussi à nous ?
  6. 12.7 Allusion en Hé 3.2.
  7. 13.16 Voir v. 8. Osée signifie : Salut.
  8. 13.16 Voir Ex 17.8-16. Josué signifie : l’Eternel sauve.
  9. 13.21 Autre traduction : jusqu’à Rehob, à l’entrée de Hamath. Le désert de Tsîn se trouve au sud-est du pays d’Israël, Rehob tout au nord, à l’entrée du territoire de Hamath sur l’Oronte, à quelque 200 kilomètres au nord de Damas : un voyage d’environ 800 kilomètres aller-retour qui leur a pris quarante jours (v. 25).
  10. 13.22 Anciens habitants de Canaan, décrits comme étant des géants.
  11. 13.22 Ville fondée vers 1730 av. J.-C.
  12. 13.27 Voir Ex 3.8.
  13. 13.29 Noms des différents peuples habitant ce qui deviendra le pays d’Israël. Pour les Hittites, voir note Gn 23.3. Les Yebousiens occupaient la région de la future Jérusalem (Jos 15.63), les Amoréens étaient installés dans les régions montagneuses bordant la vallée du Jourdain (Gn 15.16 ; Nb 21.31).
  14. 13.33 Voir Gn 6.4.
  15. 14.6 En signe de deuil ou de colère.
  16. 14.9 Leur ombre : langage imagé pour évoquer la protection que leurs dieux étaient censés leur apporter (voir Ps 91.1 ; 121.2-6 ; Lm 4.20 ; Lc 1.35).
  17. 14.13 Pour les v. 13-19, voir Ex 32.11-14.
  18. 14.18 Voir Ex 20.5-6 ; 34.6-7 ; Dt 5.9-10 ; 7.9-10.
  19. 14.21 Pour les v. 21-23, allusion en Hé 3.18.
  20. 14.24 Voir Jos 14.9-12 ; Jg 1.20.
  21. 14.29 Voir v. 2 ; Hé 3.17.
  22. 14.32 Voir 1 Co 10.5-11 ; Hé 3.14-19 ; Jd 5.
  23. 14.33 Voir Ac 7.36.
  24. 14.34 Autre traduction : ce que c’est que de m’avoir contre vous.
  25. 14.40 Dont il a été question en 13.17.
  26. 14.45 Ville inconnue de nos jours que l’on situe à l’est de Beer-Sheva. Le récit continuera au chap. 20.
  27. 15.14 Pour les v. 14-16, voir Lv 24.22.
  28. 15.19 Offrandes qui revenaient aux prêtres et constituaient un apport important (comparer 18.12).
  29. 15.27 Pour les v. 27-28, voir Lv 4.27-31.
  30. 15.38 Voir Dt 22.12.
  31. 16 titre Jd 11 fait allusion au récit contenu dans ce chapitre.
  32. 16.5 Allusion en 2 Tm 2.19.
  33. 16.6 Sans doute les pelles à braise en bronze (voir 4.14 ; 17.3) ; souvent traduit cassolettes. Faire fumer de l’encens était la tâche des prêtres (Ex 30.7-8 ; Lv 10.1).
  34. 16.32 Certains membres de la famille n’ont pas dû suivre Qoré dans sa révolte et furent épargnés (voir 26.11). Samuel et les chantres, auteurs de psaumes, furent parmi ses descendants (1 Ch 6.33-38 ; Ps 84.1).
  35. 17.1 Certaines Bibles rattachent les v. 1-15 de ce chapitre au chap. 16 (v. 36-50). Le chap. 17 ne commence alors qu’au v. 16 et n’a que treize versets. Les Bibles plus récentes ont repris la numérotation des Bibles hébraïques.
  36. 17.23 Pour les v. 23-25, allusion en Hé 9.4.
  37. 18.2 En hébreu, le nom de Lévi et le verbe attacher font assonance.
  38. 18.5 Allusion à l’événement rapporté en 17.11-12 et à la réaction du peuple en 17.27-28.
  39. 18.8 La tribu de Lévi n’aura pas de patrimoine dans le pays d’Israël, c’est-à-dire pas de terres en propre. Les lévites ne posséderont que quelques villes et les pâturages d’alentour ; les prêtres n’auront rien. Les lévites recevaient en compensation la dîme des Israélites ; ils en redonnaient la dixième partie aux prêtres (v. 25-32). Ceux-ci avaient droit, en plus, à une part des sacrifices offerts par le peuple. Ils pouvaient la manger, selon les cas, soit seuls, soit avec leurs fils (v. 9-10), soit avec toute leur famille en dehors du sanctuaire (v. 11).
  40. 18.14 Voir Lv 27.28.
  41. 18.15 C’est-à-dire qui ne pouvait être ni offert en sacrifice ni consommé (voir Lv 11 ; 27.27 ; Ex 13.13). Revenu supplémentaire pour les prêtres.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

  Back

1 of 1

You'll get this book and many others when you join Bible Gateway Plus. Learn more

Viewing of
Cross references
Footnotes