A A A A A
Bible Book List

Ésaïe 36 Louis Segond (LSG)

36 La quatorzième année du roi Ézéchias, Sanchérib, roi d'Assyrie, monta contre toutes les villes fortes de Juda et s'en empara.

Et le roi d'Assyrie envoya de Lakis à Jérusalem, vers le roi Ézéchias, Rabschaké avec une puissante armée. Rabschaké s'arrêta à l'aqueduc de l'étang supérieur, sur le chemin du champ du foulon.

Alors Éliakim, fils de Hilkija, chef de la maison du roi, se rendit auprès de lui, avec Schebna, le secrétaire, et Joach, fils d'Asaph, l'archiviste.

Rabschaké leur dit: Dites à Ézéchias: Ainsi parle le grand roi, le roi d'Assyrie: Quelle est cette confiance, sur laquelle tu t'appuies?

Je te le dis, ce ne sont que des paroles en l'air: il faut pour la guerre de la prudence et de la force. En qui donc as-tu placé ta confiance, pour t'être révolté contre moi?

Voici, tu l'as placée dans l'Égypte, tu as pris pour soutien ce roseau cassé, qui pénètre et perce la main de quiconque s'appuie dessus: tel est Pharaon, roi d'Égypte, pour tous ceux qui se confient en lui.

Peut-être me diras-tu: C'est en l'Éternel, notre Dieu, que nous nous confions. Mais n'est-ce pas lui dont Ézéchias a fait disparaître les hauts lieux et les autels, en disant à Juda et à Jérusalem: Vous vous prosternerez devant cet autel?

Maintenant, fais une convention avec mon maître, le roi d'Assyrie, et je te donnerai deux mille chevaux, si tu peux fournir des cavaliers pour les monter.

Comment repousserais-tu un seul chef d'entre les moindres serviteurs de mon maître? Tu mets ta confiance dans l'Égypte pour les chars et pour les cavaliers.

10 D'ailleurs, est-ce sans la volonté de l'Éternel que je suis monté contre ce pays pour le détruire? L'Éternel m'a dit: Monte contre ce pays, et détruis-le.

11 Éliakim, Schebna et Joach dirent à Rabschaké: Parle à tes serviteurs en araméen, car nous le comprenons; et ne nous parle pas en langue judaïque aux oreilles du peuple qui est sur la muraille.

12 Rabschaké répondit: Est-ce à ton maître et à toi que mon maître m'a envoyé dire ces paroles? N'est-ce pas à ces hommes assis sur la muraille pour manger leurs excréments et pour boire leur urine avec vous?

13 Puis Rabschaké s'avança et cria de toute sa force en langue judaïque: Écoutez les paroles du grand roi, du roi d'Assyrie!

14 Ainsi parle le roi: Qu'Ézéchias ne vous abuse point, car il ne pourra vous délivrer.

15 Qu'Ézéchias ne vous amène point à vous confier en l'Éternel, en disant: L'Éternel nous délivrera, cette ville ne sera pas livrée entre les mains du roi d'Assyrie.

16 N'écoutez point Ézéchias; car ainsi parle le roi d'Assyrie: Faites la paix avec moi, rendez-vous à moi, et chacun de vous mangera de sa vigne et de son figuier, et chacun boira de l'eau de sa citerne,

17 jusqu'à ce que je vienne, et que je vous emmène dans un pays comme le vôtre, dans un pays de blé et de vin, un pays de pain et de vignes.

18 Qu'Ézéchias ne vous séduise point, en disant: L'Éternel nous délivrera. Les dieux des nations ont-ils délivré chacun son pays de la main du roi d'Assyrie?

19 Où sont les dieux de Hamath et d'Arpad? Où sont les dieux de Sepharvaïm? Ont-ils délivré Samarie de ma main?

20 Parmi tous les dieux de ces pays, quels sont ceux qui ont délivré leur pays de ma main, pour que l'Éternel délivre Jérusalem de ma main?

21 Mais ils se turent, et ne lui répondirent pas un mot; car le roi avait donné cet ordre: Vous ne lui répondrez pas.

22 Et Éliakim, fils de Hilkija, chef de la maison du roi, Schebna, le secrétaire, et Joach, fils d'Asaph, l'archiviste, vinrent auprès d'Ézéchias, les vêtements déchirés, et lui rapportèrent les paroles de Rabschaké.

Ésaïe 36 Segond 21 (SG21)

Le règne d’Ezéchias 36.1–39.8

Invasion de Juda par Sanchérib

36 La quatorzième année du règne d’Ezéchias, Sanchérib, le roi d'Assyrie, monta contre toutes les villes fortifiées de Juda et s'empara d’elles. Le roi d'Assyrie se trouvait alors à Lakis. Il envoya à Jérusalem, vers le roi Ezéchias, Rabshaké avec une puissante armée. Celui-ci s'arrêta à l'aqueduc du réservoir supérieur, sur le chemin du champ du teinturier. Alors le chef du palais royal, Eliakim, fils de Hilkija, se rendit vers lui avec Shebna, le secrétaire, et l’archiviste Joach, fils d'Asaph. Rabshaké leur annonça: «Transmettez à Ezéchias: ‘Voici ce que dit le grand roi, le roi d'Assyrie: Sur quoi repose donc ta confiance? Tu as dit qu'il fallait pour la guerre de la prudence et de la force, mais ce ne sont que des paroles en l'air. En qui donc as-tu placé ta confiance pour oser te révolter contre moi? Tu l'as placée dans l'Egypte, tu as pris pour soutien ce roseau cassé qui pénètre et transperce la main de celui qui s'appuie dessus! Voilà ce qu’est le pharaon, le roi d'Egypte, pour tous ceux qui se confient en lui.’ Peut-être me diras-tu: ‘C'est en l'Eternel, notre Dieu, que nous plaçons notre confiance.’ Mais n'est-ce pas lui dont Ezéchias a fait disparaître les hauts lieux et les autels en disant à Juda et à Jérusalem: ‘Vous vous prosternerez devant cet autel à Jérusalem’? Maintenant, passe un accord avec mon seigneur, le roi d'Assyrie, et je te donnerai 2000 chevaux, si tu peux fournir des cavaliers pour les monter. Comment pourrais-tu repousser un seul chef, même parmi les serviteurs les moins importants, de mon seigneur? Comment peux-tu mettre ta confiance dans l'Egypte pour les chars et pour les cavaliers? 10 D'ailleurs, est-ce sans l’accord de l'Eternel que je suis monté contre cet endroit pour le détruire? L'Eternel m'a dit: ‘Monte contre ce pays et détruis-le!’»

11 Eliakim, Shebna et Joach dirent à Rabshaké: «Parle à tes serviteurs en araméen, car nous comprenons cette langue, et ne nous parle pas en hébreu. En effet, le peuple qui se trouve sur la muraille entend tout.» 12 Rabshaké leur répondit: «Est-ce à ton seigneur et à toi que mon seigneur m'a envoyé dire ces paroles? N'est-ce pas à ces hommes assis sur la muraille pour manger leurs excréments et boire leur urine avec vous?»

13 Alors Rabshaké prit position et cria à pleine voix en hébreu: «Ecoutez la parole du grand roi, du roi d'Assyrie! 14 Voici ce que dit le roi: ‘Qu'Ezéchias ne vous trompe pas! En effet, il ne pourra pas vous délivrer.’ 15 Qu'Ezéchias ne vous amène pas à vous confier en l'Eternel en disant: ‘L'Eternel nous délivrera et cette ville ne sera pas livrée entre les mains du roi d'Assyrie.’ 16 N'écoutez pas Ezéchias, car voici ce que dit le roi d'Assyrie: ‘Faites la paix avec moi, sortez de la ville vers moi, et chacun de vous mangera des fruits de sa vigne et de son figuier, chacun boira de l'eau de sa citerne. 17 Ensuite, je viendrai vous emmener dans un pays pareil au vôtre, dans un pays de blé et de vin, un pays de pain et de vignes.’ 18 Qu'Ezéchias ne vous pousse donc pas dans une mauvaise direction en affirmant: ‘L'Eternel nous délivrera.’ Les dieux des autres nations ont-ils délivré chacun son pays de la domination du roi d'Assyrie? 19 Où sont les dieux de Hamath et d'Arpad? Où sont les dieux de Sepharvaïm? Ont-ils délivré Samarie de ma domination? 20 Parmi tous les dieux de ces pays, quels sont ceux qui ont délivré leur pays de ma domination, pour que l'Eternel puisse en délivrer Jérusalem?»

21 Ils gardèrent le silence, ils ne lui répondirent pas un mot, car le roi avait donné cet ordre: «Vous ne lui répondrez pas.» 22 Le chef du palais royal, Eliakim, fils de Hilkija, Shebna, le secrétaire, et l'archiviste Joach, fils d'Asaph, vinrent trouver Ezéchias, les habits déchirés, et lui rapportèrent les paroles de Rabshaké.

Segond 21 (SG21)

Version Segond 21 Copyright © 2007 Société Biblique de Genève by Société Biblique de Genève

Ésaïe 36 La Bible du Semeur (BDS)

Intermède historique

L’invasion de Sennachérib

Provocation

(2 R 18.13, 17-37 ; 2 Ch 32.9-19)

36 La quatorzième année du règne d’Ezéchias[a], Sennachérib, roi d’Assyrie, vint attaquer toutes les villes fortifiées de Juda et s’en empara. Le roi d’Assyrie envoya de Lakish[b] à Jérusalem vers le roi Ezéchias, son aide de camp, accompagné d’une puissante armée. Il prit position près de l’aqueduc du réservoir supérieur, sur la route du champ du Teinturier[c].

Alors Eliaqim, fils de Hilqiya, qui avait la charge du palais royal, Shebna le secrétaire du roi et Yoah, fils d’Asaph l’archiviste, sortirent de la ville à sa rencontre. L’aide de camp du roi d’Assyrie leur dit : Veuillez transmettre ce message à Ezéchias : « Voici ce que déclare le grand roi, le roi d’Assyrie : En quoi mets-tu ta confiance ? T’imaginerais-tu[d] que de simples paroles peuvent tenir lieu de stratégie et de puissance militaire ? Sur qui comptes-tu donc pour t’être révolté contre moi ? Tu t’appuies sur l’Egypte, ce roseau cassé qui blesse et qui transperce la main de celui qui s’appuie dessus. Oui, c’est bien là ce qu’est le pharaon, le roi d’Egypte, pour tous ceux qui se confient en lui ! Peut-être me diras-tu : “C’est en l’Eternel, notre Dieu, que nous nous confions.” Mais n’est-ce pas précisément ce Dieu dont Ezéchias a fait disparaître les hauts lieux et les autels, en disant aux habitants de Juda et de Jérusalem de rendre leur culte uniquement devant cet autel-ci ? Je te lance aujourd’hui un défi au nom de mon souverain, le roi d’Assyrie : Je te donnerai deux mille chevaux, si toi tu es capable de fournir autant d’hommes pour les monter. Comment t’y prendrais-tu pour repousser un seul de nos capitaines, même si c’était le moindre des serviteurs de mon maître ? Comptes-tu sur l’Egypte pour te fournir des chars avec leur équipage ? 10 D’ailleurs crois-tu que c’est sans l’assentiment de l’Eternel que je suis venu attaquer ce pays pour le détruire ? C’est l’Eternel qui m’a dit : “Va dans ce pays et détruis-le[e] !” »

11 Alors Eliaqim, Shebna et Yoah dirent à l’aide de camp assyrien : Voudrais-tu, s’il te plaît, parler à tes serviteurs en langue araméenne[f], car nous la comprenons. Ne nous parle pas en hébreu, alors que les gens sont là, sur les remparts, à écouter !

12 Mais l’aide de camp répliqua : Crois-tu que c’est à ton souverain et à toi seulement que mon souverain m’a chargé d’adresser ce message ? Crois-tu que ce n’est pas aussi à ces gens assis sur les remparts, qui seront bientôt réduits avec vous à manger leurs excréments et à boire leur urine ?

13 Puis l’aide de camp se campa là et se mit à crier d’une voix forte, en hébreu : Ecoutez ce que dit le grand roi, le roi d’Assyrie : 14 « Ainsi parle le roi : Ne vous laissez pas tromper par Ezéchias. Car il ne peut pas vous délivrer. 15 Ne vous laissez pas persuader par Ezéchias de vous confier en l’Eternel, s’il vous dit : “Sûrement, l’Eternel nous délivrera, cette ville ne tombera pas aux mains du roi d’Assyrie.” 16 N’écoutez pas Ezéchias ; car voici ce que vous propose le roi d’Assyrie : Faites la paix avec moi, rendez-vous à moi ! Alors chacun de vous mangera les fruits de sa vigne et de son figuier[g], et chacun boira de l’eau de son puits, 17 en attendant que je vienne vous emmener dans un pays pareil au vôtre, un pays où il y a du blé et du vin, du pain et des vignes. 18 Ne laissez pas Ezéchias vous tromper en disant : “L’Eternel nous délivrera.” Les dieux des autres peuples ont-ils délivré leur pays du roi d’Assyrie ? 19 Où sont les dieux de Hamath et d’Arpad ? Où sont les dieux de Sepharvaïm[h] ? Ont-ils délivré Samarie ?

20 De tous les dieux de ces pays, quels sont ceux qui ont délivré leur pays, pour que l’Eternel délivre Jérusalem ? »

21 Ils gardèrent le silence, et ne lui répondirent pas un mot, car le roi avait donné cet ordre : « Vous ne lui répondrez pas. » 22 Alors Eliaqim, fils de Hilqiya, qui avait la charge du palais, Shebna le secrétaire, et Yoah, fils d’Asaph l’archiviste, retournèrent auprès d’Ezéchias, les vêtements déchirés, et lui rapportèrent les paroles de l’aide de camp.

Footnotes:

  1. 36.1 C’est-à-dire en 701 av. J.-C. Sennachérib, fils de Sargon II, régna de 704 à 681 av. J.-C.
  2. 36.2 Entre Jérusalem et Gaza, à environ 35 kilomètres au sud-ouest de Jérusalem.
  3. 36.2 L’aqueduc est sans doute le canal souterrain qu’Ezéchias a fait creuser (2 R 20.20) pour amener l’eau de la source du Guihôn (1 R 1.33) au réservoir de Siloé, au sud-est de la ville. Le champ du Teinturier devait se trouver près d’Eyn-Roguel, au sud de Jérusalem (voir 2 S 17.17 ; 1 R 1.9 ; Es 7.3).
  4. 36.5 D’après plusieurs manuscrits hébreux, le texte hébreu de Qumrân et 2 R 18.20. La plupart des manuscrits du texte hébreu traditionnel ont : je dis.
  5. 36.10 Voir Es 7.20 ; 10.5-6.
  6. 36.11 Langue diplomatique de l’époque que parlaient les hauts fonctionnaires. Elle deviendra la langue commune des Juifs à partir du ve siècle av. J.-C.
  7. 36.16 Expression commune caractérisant la vie paisible et prospère (1 R 5.5 ; Os 2.14 ; Mi 4.4 ; Za 3.10).
  8. 36.19 Villes de Syrie.
La Bible du Semeur (BDS)

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower) Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.

Viewing of
Cross references
Footnotes